"Un acte de courage" :
pour protester contre la guerre en Ukraine,
les artistes russes renoncent à la Biennale de Venise !

Le pavillon de la Russie restera fermé en raison de la démission du commissaire et des artistes russes

sélectionnés pour représenter leur pays, ont annoncé les organisateurs de la 59e Biennale d'art de Venise.

Article rédigé par franceinfo Culture avec agences / France Télévisions  Rédaction Culture. Publié le 01/03/2022 

Le commissaire et les artistes russes sélectionnés pour représenter leur pays à la Biennale d'art de Venise (Italie) ont démissionné en raison de l'invasion de l'Ukraine, ont annoncé lundi les organisateurs de la Biennale, qui ont salué leur "acte de courage".

>> Guerre en Ukraine : suivez l'évolution de la situation en direct

Le pavillon de la Russie à la 59e Biennale d'art de Venise, qui ouvrira ses portes le 23 avril, restera donc fermé. "La Biennale de Venise a été informée de la décision du conservateur et des artistes du pavillon de la Fédération de Russie de démissionner de leurs fonctions, annulant ainsi la participation de ce pays à la 59e édition de la Biennale", ont-ils indiqué dans un communiqué.

 

"Nous exprimons notre entière solidarité avec ce noble acte de courage et avec les motivations qui ont conduit à cette décision, qui incarne de manière dramatique la tragédie qui touche toute la population ukrainienne", a déclaré la Biennale dans un communiqué.

"Il n'y a pas de place pour l'art"

Dimanche, les artistes Alexandra Sukhareva et Kirill Savchenkov, ainsi que le commissaire Raimundas Malaauskas ont annoncé sur Instagram leur retrait du pavillon russe en raison du conflit en Ukraine.

"Le pavillon russe restera fermé", ont assuré les artistes et le conservateur. "Lorsque des civils meurent sous les tirs de missiles, que des citoyens ukrainiens se cachent dans des abris et que des manifestants russes sont asphyxiés, il n'y a pas de place pour l'art", ont-ils écrit dans un post commun.

La semaine dernière, l'artiste Pavlo Makov et les conservateurs Lizaveta German, Maira Lanko et Borys Filonenko du pavillon ukrainien avaient informé les organisateurs qu'ils ne pouvaient plus travailler sur le projet en raison de l'invasion russe.

La Biennale, qui se déroule du 23 avril au 27 novembre 2022 et est consacré aux mondes magiques, à l'imagination et à la transition, a rejeté samedi "toutes les formes de guerre et de violence".

Au total, 80 pays participeront avec leurs pavillons. Sous la devise Le lait des rêves, dont la commissaire est l'Italienne Cecilia Alemani, l'exposition présentera également les oeuvres de 213 artistes invités de 58 pays, avec 1.433 objets exposés.

Guerre Russie-Ukraine : les artistes russes se retirent de la biennale de Venise

Publié le 02/03/2022 par Donnia Ghezlane-Lala

En signe de protestation, le pavillon russe de l’événement artistique restera fermé.

Le commissaire et les artistes russes sélectionné·e·s pour représenter leur pays à la biennale de Venise ont démissionné en raison de l’invasion de l’Ukraine, rapportent les organisateur·rice·s de l’événement artistique, qui ont salué leur "acte de courage".

Le pavillon de la Russie à la 59e biennale d’art de Venise, qui ouvrira ses portes le 23 avril 2022, restera donc fermé. "La biennale de Venise a été informée de la décision du conservateur et des artistes du pavillon de la Fédération de Russie de démissionner de leurs fonctions, annulant ainsi la participation de ce pays à la 59e édition de la biennale", ont-ils indiqué dans un communiqué.

"Nous exprimons notre entière solidarité avec ce noble acte de courage et avec les motivations qui ont conduit à cette décision, qui incarne de manière dramatique la tragédie qui touche toute la population ukrainienne", a déclaré la biennale dans un communiqué. Les artistes Alexandra Sukhareva et Kirill Savchenkov, ainsi que le commissaire Raimundas Malašauskas, ont annoncé dimanche dernier, sur Instagram, leur retrait du pavillon russe en raison du conflit en Ukraine.

"Le pavillon russe restera fermé", ont assuré les artistes et le conservateur. "Lorsque des civils meurent sous les tirs de missiles, que des citoyens ukrainiens se cachent dans des abris et que des manifestants russes sont asphyxiés, il n’y a pas de place pour l’art", ont écrit ces artistes dans un post commun.

La semaine dernière, l’artiste Pavlo Makov et les conservateur·rice·s Lizaveta German, Maria Lanko et Borys Filonenko du pavillon ukrainien avaient informé les organisateur·rice·s de leur volonté d’arrêter de travailler sur le projet en raison de l’invasion russe.

La biennale, qui se déroule du 23 avril au 27 novembre 2022 et est consacrée aux mondes magiques, à l’imagination et à la transition, a rejeté "toutes les formes de guerre et de violence". Au total, 80 pays participeront avec leurs pavillons. Sous le thème du "lait des rêves", dont la commissaire est la directrice artistique italienne Cecilia Alemani, l’exposition présentera également les œuvres de 213 artistes invité·e·s de 58 pays, avec 1 433 objets exposés. Voulant une édition décentrée de l’Europe et des artistes hommes, Cecilia Alemani a décidé de donner la part belle à une majorité d’artistes femmes et non binaires.

Konbini arts avec AFP

 

cda20_cecilia_alemani.jpg
Cecilia Alemani