Brenner est un horizon

Dans ce livre qui vibre à chaque page, Rosie Pinhas-Delpuech nous fait partager sa fascination pour ce personnage extraordinaire que fut Y.H. Brenner, au destin exemplaire. Elle nous conduit aussi à réfléchir sur la notion de langue et son importance pour la naissance d’une Nation et la survie d’un peuple. Il se termine par ces mots qui résument son message, encore d’une grande actualité : « Entre le XIXᵉ siècle de ma grand-mère et le XXIᵉ siècle où je vis, le fleuve commence à devenir large et long, avec une perspective, une vision. Brenner est un horizon. Il est rare que dans toute l’histoire de l’humanité un homme ait pris une langue sur son dos pour sortir de la détresse et la faire vivre pour lui et pour les autres. Avec la pente toujours proche et le compte jamais fini ».

Parallèlement celle de la narratrice de la Laconie à Tel-Aviv et en Israël en passant

par New-York, pour s’établir enfin en France. C’est donc aussi une interrogation sur

l’émigration juive en rapport avec les épisodes bibliques. C’est pour elle que

Brenner veut réinventer l’hébreu. Un hébreu moderne, concret, quotidien. Il veut

donner une langue à ces victimes de l’Histoire depuis les pogroms de l’Europe de l’Est au début du XXᵉ siècle jusqu’à l’Israël d’aujourd’hui.

Le-typographe.jpg