Trésors de Champagne viennent en Corse...

Lors de la visite des représentants en Corse de ce Club unique de 28 producteurs, nous avons voulu en connaître

plus sur le nectar des fêtes... 

 

1/ Les bouteilles commercialisées cette année viennent de quelle récolte ?

la réglementation Champenoise nous oblige à avoir un minimum de vieillissement en bouteille en cave de 15 mois

pour les champagnes non millésimés (que l'on dénomme "Brute sans année », puisqu'ils sont en composés en

général d'une grande majorité d'une année avec un assemblage de 10,15,20%, voire plus, des années précé-

dentes pour avoir une qualité aromatique identique d'année en année) et de 3 ans pour les champagne millésimés (une seule année mais de grande qualité qui se suffit à elle-même), sachant que la récolte de la vendange de l'année (la date moyenne des vendanges depuis 20 ans est environ le 12 septembre) ne peut être mis en bouteille qu'à partir du 1 er janvier qui suit cette récolte. Donc pour les champagnes commercialisés actuellement on peut imaginer qu'ils sont issus de la récolte 2017 (ceux de la récolte 2018, pour les plus vieux mis en bouteille n'auraient que 10 mois de vieillissement). Pour les millésimes 3 ans de vieillissement en bouteilles, donc pour les plus jeunes ils pourraient être de 2015 (mis en bouteilles en 2016 + 3 ans = vente en 2019). De plus pour les millésimes, l'année est inscrite obligatoirement sur l'étiquette et le bouchon, ça c'est la réglementation.

En général pour les champagnes de qualités, les brutes sans année (BSA) sont commercialisées entre 3 et 4 ans de vieillissement et les millésimes entre 5 et 10 ans de vieillissement.

Par exemple pour notre part, notre "BSA" est issu en majorité de la vendange 2013 assemblé de 20 % de vin de réserve des années 2012/2011 et nos millésimes sont actuellement 2011, 2009 et 2007.

 

2/ Combien de temps faut-il attendre pour avoir un champagne de qualité ? 

Un Champagne jeune aura encore une bulle généralement grossière (un peu comme une eau gazéifiée), ses arômes ne s’exprimeront pas encore pleinement, l’acidité ne sera pas, non plus, encore parfaitement fondu. A 3 ou 4 (5) ans, là le champagne « BSA » sera dans sa plénitude, bulles fines, arômes ressortirons, l’acidité ne sera plus agressive, etc…

Idem pour les millésimes qui sont des Champagnes plus élaborés, nous choisissons les meilleures années, nos meilleurs terroirs, nos plus belles parcelles, pour élaborer un millésime. Ce sont des Champagnes aux arômes plus complexes dont la qualité s’exprime généralement largement mieux au-delà de 3 ans, qui effectivement sont souvent plus grandioses à 8, 10 ans voir plus.

J’explique toujours à nos clients : « qu’à la vendange nous avons une idée du futur millésime, la qualité de la récolte, la dégustation des jus, nous l’indique. Au moment de la dégustation d’assemblage (là où nous allons décider d’assembler tel cépage avec tel autre cépage, tel terroir, tel parcelles avec d’autres, ce sont encore des vins non effervescents appelés vins claires, juste avant la mise en bouteille), nous prenons la décision de millésimer l’année ou pas au vu de la qualité des vins, notre pensée des vendanges ce confirme. Les premières dégustions en bouteilles quelques mois après nous le confirme encore plus, au moment de la vente, idem mais je dis toujours que le  Grand Millésime même si on a une idée c’est à 10 ans que là nous en avons la confirmation » et lui pourra vieillir 15, 20, 50 ans voir plus… (mais cela n’engage que moi)

 

3/ Pour avoir bu du ratafia (que j'ai trouvé excellent) en vendez-vous ? Comment est-il réalisé ?

Non, pour notre part nous n'en vendons pas, nous nous concentrons sur nos Champagnes uniquement.

Le Ratafia Champenois est un vin doux muté à l'alcool, c'est exactement le même procédé que le Pineau des Charentes.

Au moment de la vendange, les élaborateurs de Ratafia Champenois sélectionnent des jus de raisins et bloque la fermentation par ajout d'alcool, soit de

Marc Champenois (distillation des résidus solides (rafles et peaux) de raisins après pressurage ou de Fine Champenoise (distillation de vin Champenois

issus de résidus liquides de vinification ou de surplus de récolte, généralement plus fin que le marc). Il faut un minimum de degré alcoolique de 15°, en

pratique les Ratafias titrent aux alentours de 18° pour éviter tout départ de fermentation (à 15° c'est limite, certaines levures peuvent fermenter le sucre

naturel du raisin).

Le ratafia est fait sans apport de sucre, c'est le sucre naturel du fruit qui lui confère ses arômes et l'alcool du distillat (pour le Pineau des Charentes,

l'alcool utilisé est évidement le Cognac)

Après chaque élaborateur choisit son mode d'élevage, cuves, barriques neuves ou de plusieurs vins, durée plus ou moins longue de vieillissement, etc.

Suite de la page en cliquant ici....

 

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)