Quale simu è soprattuttu quale saremu ?

 

 

Pour imaginer Robba et lui donner ses premiers élans, il y a bien sûr une petite

équipe.
Quelques personnes aimant à lier réflexion et expérimentation.
Quelques personnes peu cachotières mais désireuses de ne pas personnaliser

une revue qu'on aimerait la plus collective possible.
La personnalisation est un écueil qui touche trop de mobilisations, en Corse tout

particulièrement. Et puisqu'il s'agit de faire un peu de politique autrement,

puisqu'on voudrait essayer de changer le monde sans chercher à prendre le

pouvoir, essayons donc de ne pas souligner trop de noms.
Partout la société secrète et la clandestinité ont été utilisées dans les périodes

de combat à la fois comme une protection mais aussi comme une arme

psychologique : le concept frappe l’imagination et donne au message une

force qui vient en partie du mystère qui l’entoure. Il donne l’impression d’une

puissance collective cachée dont le célèbre roman italien  I Beati Paoli a inspiré bien des mouvements de libération. Si dice sempre in corsu « sò quantu à i beati paoli » pè fà allusione à una quantità m'ai capitu ! Ce fut, il y a moins longtemps, celle du sous-commandant Marcos ou celle du Comité invisible. Ancu più vicinu à  noi, si puderia rammintà u Fronte. Certes il ne s’agit pour nous que de libérer la pensée par la parole, mais la méthode nous semble utilement transposable pour les membres du comité éditorial, qui prennent comme « cagoule » l'anonymat du collectif "A Squadra".

Lundi 4 Janvier 2021

 

 Accueil     Envoyer à un ami     Version imprimable

couv maghju-robba.png