Les grandes économies mondiales ont doublé leur soutien aux énergies fossiles en 2021

 

Energie  |  30 août 2022  |  Rachida Boughriet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l'Agence internationale de l'énergie (AIE), le soutien public aux combustibles fossiles de 51 pays parmi les plus grandes économies du monde, a presque doublé, passant de 362,4 milliards de dollars US en 2020 à 697,2 milliards de dollars en 2021. En cause : la hausse des prix de l'énergie associée à la reprise de l'économie mondiale, puis à leur flambée accentuée par la guerre en Ukraine déclenchée par la Russie. Les estimations de l'OCDE et de l'AIE, publiées le 29 août, couvrent 51 grandes économies parmi lesquelles des membres de l'OCDE, du G20 et 33 autres grandes économies productrices et consommatrices, « qui représentent ensemble environ 85 % du total des approvisionnements en énergie de la planète ».

   

Soutien des 51 pays aux combustibles fossiles par produit énergétique© OCDE

   

L'OCDE anticipe une progression « des subventions à la consommation » encore en 2022.

De quoi freiner « les progrès vers la réalisation des objectifs climatiques internationaux »,

prévient-elle. À la Conférence mondiale sur le climat (COP 26) de Glasgow (Écosse) en

novembre 2021, la France avait notamment rejoint une vingtaine de pays – dont le Canada,

les États-Unis, le Royaume-Uni qui font partie de l'étude de l'OCDE - qui s'étaient engagés

à mettre un terme aux aides publiques à l'étranger aux projets de charbon, de pétrole et de

gaz, sans techniques de capture de carbone d'ici à la fin 2022.

Rachida Boughriet, journaliste

 

 

centrale.jpg
plan.jpg