Cilou Blue Berry

Myrtille Singulière

 

 

 

 

 

 

 

 

Signes particuliers : vit dans une île, la bien nommée.

 Adepte des méthodes naturelles en matière de santé & bien-être, elle privilégie l’alimentation végétarienne / hypo-toxique, les plantes, les huiles essentielles, les produits cosmétiques à fabriquer soi-même... 

  Elle pratique le reiki, la danse-primitive, la danse-connexion ET la ronron-thérapie... Ses autres activités thérapeutiques :

l'écriture et le cinéma !!

Blog de la Myrtille :

Cilou Blue Berry

Voir aussi la rubrique :

A propos

Autres articles :

O pays des mères en veille, Alice s’éclipse…

Gone with… Gérard Guerrieri 

Mon Enfant Inté’Rieur

Corséâme sur un nuage

De l’Emergence Heart’istic

Khunshiwa, l’insolite au cœur du bien-être

 

Je me trouvais à la foire de Venaco le week-end du 29 & 30 Avril 2017. Parmi les nombreux stands présentés, l’un d’entre eux a attiré mon attention : celui de l’artisan Sylvain Bacchini, qui proposait notamment des bijoux en pierres… Après quelques mots échangés au sujet des vertus protectrices des pierres et cristaux (je portais d'ailleurs ce jour-là un pendentif en péridot ainsi que des boucles d'oreilles avec des obsidiennes œil céleste), j’ai vu son document de présentation et j’ai demandé si je pouvais prendre un exemplaire. Je suis donc repartie avec le document en main et en lisant ce nom, « Khunshiwa », j’ai pensé : « tiens, c’est original ! ».

 

De retour à la maison, j'ai consulté le site Khunshiwa et comme ce que j'ai vu et lu m'a bôcou plu, j’ai pris contact avec Sylvain pour lui poser ces quelques questions :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Alors Sylvain, pourquoi ce nom : « Khunshiwa » ?

Le surnom « Khunshiwa » me vient de Thaïlande, où j'apprenais la sculpture sur bois avec un maitre Thaïlandais. Sa fille, qui ne pouvait prononcer le son de Sylvain, m'appelait Shiwa. Mais elle précédait toujours mon surnom d'un « khun », qui est la marque de respect quand on s'adresse à un adulte. Ma copine de l'époque, que cela faisait rire, m'appelait toujours comme ça en rentrant en France et depuis c'est resté. En hommage à mon maitre, et parce qu'il m’a beaucoup donné, je trouvais que ça collait bien avec mon projet.

2. Comment est né votre projet ?

Mon projet est né naturellement, je suis artisan, ma femme aussi et je suis entouré de beaucoup d'entre eux. J'en avais marre des bijoux et je voulais me lancer dans autre chose, une chose plus positive, plus bénéfique pour le monde. Le bien-être est devenu une évidence, je connaissais des amis en Corse qui travaillaient déjà là-dessus et à Madagascar aussi. J'ai mis tous mes réseaux en commun et le projet « Khunshiwa » est né sous forme associative.

 

 

3. Pourquoi Madagascar ?

 

Je baroude à Madagascar depuis plus de dix ans, ma femme vient de là-bas, je connais bien le pays, et je voulais aider des personnes qui le méritent. En plus, cette île magnifique regorge de trésors, minéraux et végétaux, tout ce qu'il faut pour mes créations...

4. Pouvez-vous nous parler de vos produits (ceux en ligne sur le site et ceux vus sur votre stand à Venaco, les bijoux, les pierres...) ? Quels produits sont fabriqués par des artisans corses ? Lesquels proviennent de Madagascar ?

 

Les produits du site, plutôt axé sur le bien-être, proviennent de Corse et de Madagascar, tous fabriqués à la main, sans méthode industrielle. Les savons sont fabriqués par un ami artisan de Ghisonaccia en Corse et à Tananarive, la capitale de Madagascar. Ils ont en commun l'utilisation des huiles essentielles spécifiques à leur région. En Corse, ce sera plutôt immortelle, myrte ou laurier, à Madagascar : géranium, gingembre ou baobab... Les huiles essentielles aussi proviennent des deux régions : Aghione pour la Corse, Ambositra pour Madagascar.

 

Pour les pierres, c'est un travail plus laborieux car j'aime faire un peu de prospection, encore une fois à Madagascar bien sûr mais aussi en Corse. Dans les deux cas, le sac sur le dos, un petit marteau à la main et l'aventure commence...

 

En Corse, je travaille aussi avec un apiculteur de San Lorenzo, mais mes bougies à la cire d'abeille parfumée et les baumes à la cire viennent de Madagascar. Les bougies et les baumes sont fabriqués par une association locale qui aide les habitants des villages pauvres et reculés à travailler avec les produits de la ruche pour améliorer leur condition de vie. Là, les bougies servent surtout à s'éclairer...

 

Mes bijoux sont fabriqués par mes soins avec des pierres de Madagascar et des yeux de Sainte-Lucie de Corse (et de Madagascar pour les plus gros !). J'utilise des tonneaux avec des abrasifs pour polir les pierres, puis elles sont percées et montées soit naturelle sur du cuir (plus utilisé pour les vertus de la pierre), soit avec de l'aluminium ou du tressage. Et je commence à me former à l'argent à Madagascar avec un bijoutier...

 

Un grand MERCI à Sylvain Bacchini pour ses réponses et si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à visiter le site Khunshiwa, là où « d’autres découvertes vous attendent si vous tentez l’aventure »...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A noter :

 

Le projet KHUNSHIWA est né en 2016, il est le fruit de la collaboration entre plusieurs artisans insulaires, de Corse et d'autres plus exotiques, venus de la grande île lointaine de Madagascar.

 

Ce rapprochement insolite a pourtant un objectif simple, faire redécouvrir l’immense potentiel bienfaiteur que Mère Nature nous a légué à travers le monde. Et c’est encore plus vrai sur les îles qui ont la particularité d’offrir aux voyageurs des plantes endémiques aux vertus exceptionnelles. Khunshiwa est une invitation au voyage, une vision globale du bien-être au quotidien, le respect de son corps et l’environnement dans lequel il évolue, bref un retour aux sources originelles, celles de la Nature.

 

Contact : KHUNSHIWA - Sylvain BACCHINI

     Portable : 06 88 86 09 87

     E-mails : sylvainbacchini@hotmail.com

                  contact@khunshiwa.com

 

Autres précisions : Sylvain Bacchini est présent avec ses bijoux sur les foires de Corse : après celle de Venaco les 29 et 30 Avril, il participera à celle d’Ajaccio (foire de Saint-Pancrace) les 13 et 14 Mai, celle de Calenzana les 20 et 21 Mai, puis celles de Vezzani et de Montegrosso en Juillet, celle de Cervione en Août, celle d’Ile Rousse fin septembre…

       Voir au sujet des foires de Corse ce lien vers le calendrier de la Fédération des Foires Rurales Agricoles et Artisanales de Corse (FFRAAC) : https://www.foiresdecorse.com/calendrier-2017/

Cilou Blue Berry

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)