Lisandru Bassani 

J'ai connu Lisandru il y a plusieurs années déjà, grâce à mon ami Toni Casalonga.

Nous avions créé un Blog intitulé "Contra fogu" en référence à Bourdieu.

Lisandru, avec son expérience de la langue corse écrivait des articles en langue corse. Il veillait à la grammaire et la syntaxe, toujours avec son esprit affûté mais sans jamais être professoral ou docte. 
J'ai passé des années superbes et agréables à le côtoyer. Il était toujours de bonne humeur et aimait rire. Notre Blog qui se voulait un lieu d'échanges était devenu, à mon avis, un peu trop docte pour notre lectorat. Moi, malgré quelques participations écrites, j'étais le technicien, je mettais en ligne les articles et les réponses, fort peu proposées, au regard du nombre important de connexions. Les fichiers log en était la preuve...

Mais nous souhaitions de l'investissement, des prises de paroles qui étaient trop peu proposées, hélas.

Bref Lisandru nous a apporté sa connaissance de la langue, mais surtout sa gentillesse et son humour. Souvent caustique au regard des actions du CESEC qui à cette époque n'était pas environnemental... Bon pas grand chose n'a changé, dans cet organe, ni les femmes ni les hommes présents et sensés représenter notre île...

Nous avons eu des passes d'armes salées, mais toujours franches et honnêtes, respectueuses de l'autre... même si la version adverse nous semblait futile.

Je retiens moi cette gentillesse, ce regard amical et sincère de Lisandru, il me manquera à jamais...

Pierre-Paul

Saveriu Luciani

Si n’hè andatu à l’Eternu Lisandru Bassani…

A Corsica pienghje un figliolu.

Di Lisandru, paisanu zicavese, parechji diceranu ch’ellu era un culturale, sempre prontu à difende è à prumove a lingua è a cultura

di u Populu Corsu. Hè più chè vera.

Militente di a Causa dipoi tant’anni, attore hè statu anch’ellu di u Riacquistu, è tutt’ognunu sà ch’ellu hà trasmessu sin’à i ghjorni

d’oghje di più chè cusì, à vechji è zitelli, senza risparu.

Ci serebbe tantu à dì, postu ch’ellu era scrittore, cunsiglieru pedagogicu, animatore di a FALCE, sociu di u

Cunsigliu Economicu, Suciale è Culturale, è ch’ellu participava à tant’opere è evenimenti à prò di a lingua è di sta terra.

Era di sta generazione di corsi insignanti, di ste leve custrette à spatriassi tant’anni fà, poi ch’anu fattu a scelta maestra,

una volta vultati in casa soia, di participà di manera attiva, cù tamanta fede è tamantu fiatu, à e mosse di u Settanta.

Lisandru si n’hè andatu, è cù tutti i soi, stasera a lingua corsa ne porta u dolu.

O Lisà, à tè a Corsica Regina.

 

lisandru_InPixio.png