GALERIE NOIR ET BLANC

 Juin 2019

  1/ Deuxième exposition 16-30 juin
2/ Le billet artistique d'Ange-Mathieu Mezzadri

 

Prochaine exposition : 30 juin au 17 juillet

 

1/  DEUXIEME EXPOSITION DE JUIN

 16 au 30 juin 2019

 

La Galerie Noir et Blanc présente ce mois-ci :

Rosane de Andrade, Pierre André Agostini, Jeanine Battesti, Cyril Bouclainville, Marie-Luce de Casabianca, Eda.

 

Statues d'une folle originalité, sympathiques robots et poissons inattendus, bâtis à partir de petits riens, de vétustés rajeunies.

 Rosane de Andrade

Corps étranges' répond au sacré rituel de la vie, de la nature, où la montagne et la mer se nourrissent, le ciel et la terre dialoguent,

dans un même espace où désormais je suis.

Jeanine Battesti évolue aujourd'hui seule dans sa peinture, entre réel et imaginaire,  beaucoup plus dans l’intuition que dans l’affirmation.

A travers l’utilisation de la pointe fine et du café, l’objectif de Cyril Bouclainville est de mener le regard vers une réflexion sur ce qui nous entoure.

2/ LE BILLET ARTISTIQUE

Magazine Settimana - Corse Matin 

 

par Ange Mathieu Mezzadri poète, écrivain, directeur de la collection U Culombu au sein des éditions Maïa.

Derniers ouvrages publiés aux éditions Maïa :

Lettres à la Femme de l’Autre (roman) et Manuel d’autodéfense contre les libéraux libertaires (essai)

 

Toute exposition est une incitation au pèlerinage intérieur et à une mise en perspective des impressions, sensations, sentiments que nous jugeons innés.

C’est sans ambages à une telle pérégrination que nous invite la Galerie Noir et Blanc

en nous permettant de nous aventurer sur les brisées de Pierre-André Agostini, Rosane de Andrade, Jeanine Battesti, Cyril Bouclainville, Marie Luce de Casabianca et Eda.

Nous pouvons accoster une terre inconnue ou un continent lointain par plusieurs ports.

La porte d’entrée de notre périple est Marie-Luce de Casabianca avec ses aquarelles s’imposant comme sorties tout droit d’un carnet de voyage que l‘écrivain rêverait d’accompagner de mots tant les œuvres présentées, en apparence si familières, instillent au plus profond la nostalgie d’une Corse d’antan ainsi ressuscitée. Ses nus amplifient la grâce à jamais espérée d’une fragile quiétude. Ce monde-là, le nôtre, notre île, s’avère en péril. Mais menacé par qui et par quoi, sinon par notre attitude même !?

Cyril Bouclainville le démontre avec justesse et ironie. La finesse de son graphisme laisse imaginer une parenté avec la grande école belge ou avec Sempé, mais sans l’optimisme un peu suranné que certains de nos jours professent. Ses dessins sont le reflet d’une lucidité implacable mais débordent d’humour, ce savoir-vivre, cette élégance des révoltés authentiques. Son talent exhume le désir jamais abandonné de bandes dessinées rebelles. Comment, de fait, ne pas désespérer ? Sans aucun doute en transformant notre regard ! Savoir en permanence déceler dans les objets les plus usuels, les plus triviaux, matière à éblouissement. C’est à cette ascèse du regard que nous convie la brésilienne devenue corse Rosane de Andrade. Fils électriques, rubans, brimborions sans valeur deviennent, agencés par l’artiste, signification et source d’interrogations voire d’émerveillement.

Une démarche comparable se retrouve chez Pierre-André Agostini et ses statues bâties à partir de petits riens domestiques, d’antiquités, de vétustés rajeunies :

vieux moulins à café, théières, robinets, tubulures. Naissent ainsi de sympathiques robots préfigurateurs d’une créativité corse 2.O.

Eda avec ses paisibles monstres, entre animaux colorés et placides gisants, concrétise avec éclat une subversion de la manière de voir. Ses dernières œuvres déconcertent au sens le plus noble du terme et forcent au questionnement.

Par le maillage éclatant des couleurs, elles expriment soit une force enjouée à l’origine d’une connivence insolite avec l’admirateur, soit une vulnérabilité discrète, maitrisée, sublimée. Ce cheminement en nous, nous menant de l’univers d’un plasticien à l’autre, ne s’opère qu’après l’instauration d’une vision intime autre.

A cette introspection, prélude à ce bouleversement escompté, nous appelle Jeanine Battesti. Sa peinture non figurative nous enjoint au plus secret à tout nous confesser lorsque nous nous autorisons à y pénétrer, laissant âme et imagination interpréter ces enchevêtrements minéraux enluminant la toile.

Le Noir et Le Blanc du nom de la galerie référent à une harmonie des contraires.

De même, l’abstrait et figuratif exposés concourent à la réalité d’un nouvel imaginaire, une moisson fertile.

​​​​​​​​​​​

    ASSOCIATION EN COULEURS

 

    1/  ARTE BASTIA

 Salon d'Art Contemporain Théâtre de Bastia   22 - 25 avril 2020

SELECTION DES OEUVRES

Les artistes insulaires souhaitant participer à ARTE BASTIA 

doivent nous soumettre

quatre photos d'oeuvres accompagnées, pour chaque oeuvre,

des informations suivantes:

titre de l'oeuvre - dimensions - technique, et d'une biographie

AVANT le 31 JUILLET 2019

 

Merci d'adresser vos dossiers au COMITE DE SELECTION ARTE BASTIA à l'adresse   

galerie.noir.blanc@gmail.com

Les artistes participants sont invités et ils exposeront deux œuvres.

    2/  ARTE MARE

Théâtre de Bastia   5 - 12 octobre 2019.

SELECTION DES OEUVRES

Les artistes insulaires souhaitant participer à l'exposition

sur le thème de l'espionnage

organisée lors du Festival du film méditerranéen de Bastia, 

ARTE MARE - 5 au12 octobre 2019 -Théâtre de Bastia

 doivent nous soumettre

une photo d'oeuvre accompagnée des informations suivantes:

titre de l'oeuvre - dimensions - technique, et d'une biographie

 

AVANT LE 31 AOUT 2019

Merci d'adresser vos dossiers au COMITE DE SELECTION ARTE MARE à l'adresse   

galerie.noir.blanc@gmail.com

Les artistes participants sont invités et ils exposeront une œuvre.

  Adhésion

Soutenez les projets artistiques de l'Association En Couleurs en devenant membre.

Envoyez votre chèque à:

Association En Couleurs

Ruelle de la Conception 20200 Bastia

Tarifs d'adhésion

20 € Membre  /  10 € Artiste  /   30 € Couples  /  Entreprises 50 € ou 100 € / Entreprises mécènes 500 €

Les entreprises qui soutiennent nos actions artistiques

par leur adhésion de 100 € ou 500 € 

seront mentionnées dans toutes nos publications.

Galerie d'Art Noir et Blanc

Rue Napoléon / Ruelle de la Conception
BASTIA
06 73 13 84 97

10h - 12h   /   15h - 18h00

Fermé le dimanche et le lundi matin

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)