Naufrage de migrants dans la Manche :
"un cinquième passeur suspect arrêté" annonce Gérald Darmanin...

 

 

Que peut-on faire de concret et dans l'instant ?

Il est navrant de constater que les Etats mettent autant de temps à réagir et à apporter des solutions humaines à ces familles qui se sont expatriées, à celles et ceux qui ont tout laissé derrière eux pour retrouver un membre de leur famille et tenter vivre sereinement. Dans ce voyage dont elles connaissaient la difficulté, certes, mais savaient-elles ce qu'elles allaient rencontrer ? Tant de difficultés et pour beaucoup la mort...

Les Etats européens et principalement les Anglais et les Français ont des comportements honteux. Le problème se situe à la racine et c'est là qu'il faut le prendre, me semble-t-il. Il faudrait que Boris et Emmanuel arrêtent de jouer à c'est moi qui pisse le plus loin !

"Celle nuit-là, le naufrage a fait 27 victimes, dont 17 hommes, sept femmes et "trois jeunes", peut-être d'autres corps n'ont pas pu être repêchés...

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le 24 novembre 2021 à Calais. 

Mathilde Goupil Catherine Fournier Marie-Violette Bernard France Télévisions Mis à jour le 25/11/2021 | 08:5

"L'enquête continue après le drame. Une cinquième personne a été arrêtée dans la nuit de mercredi à jeudi, suspectée d'être un passeur en lien avec le naufrage de migrants qui a fait 27 morts dans la Manche, a annoncé, jeudi 25 novembre, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sur RTL. Suivez notre direct.

Des actes après le drame ? 

Londres et Paris ont convenu, mercredi dans la soirée, de "l'urgence" d'accroître leurs efforts communs afin de lutter contre les "traversées mortelles" de la Manche par des migrants souhaitant rejoindre l'Angleterre depuis la France, après un naufrage ayant fait 27 morts, a annoncé Downing Street.

 Un bilan encore imprécis. Parmi les 27 victimes du naufrage figurent 17 hommes, dont deux décédés à l'hôpital, sept femmes et "trois jeunes", dont on ignore encore l'âge exact, a précisé à l'AFP la procureure de Lille (nord), Carole Etienne. Deux rescapés "apparemment somalien et irakien" étaient aussi hospitalisés et devraient pouvoir être entendus sous peu, a-t-elle précisé."

"Une enquête en cours. La Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Lille a été saisie de l'enquête, ouverte pour "aide à l'entrée et au séjour irréguliers en bande organisée, "homicide et blessures involontaires" et "association de malfaiteurs". L'épave a été saisie et sera examinée pour éclaircir les causes du naufrage, a précisé la procureure.

Des tentatives de traversées de plus en plus nombreuses. Au 20 novembre, 31 500 migrants avaient quitté les côtes depuis le début de l'année et 7 800 migrants avaient été sauvés. Une tendance qui n'a pas baissé malgré les températures hivernales. Selon Londres, 22 000 migrants ont réussi la traversée sur les dix premiers mois de l'année."

Espérons que la raison l'emportera, il parait que les expressions pour l'élection présidentielle vont être violentes !

Ramia

morts.jpg