Brexit: deux navires britanniques verbalisés en baie de Seine :

Bras de fer avec nos "amis" Anglais, cela veut dire à quel point sommes-nous "amis". La France est le deuxième territoire ultramarin dans le Monde et cela les Anglais devraient en tenir compte, eux qui estiment être des marins...

Leurs pavillons sont en berne depuis plusieurs décennies et c'est un constat alarmant pour un territoire insulaire. Certes la campagne anglaise est belle... mais cela peut-il suffire ? Est-ce que s'éloigner ainsi du "vieux continent" est une bonne stratégie ?

Les Anglais sont bien loin d'être aussi "malins" que les Japonais dans leur rapport à la Chine.

L'esprit Américain inscrit par D. Trump est toujours vivace : "America First". Biden ne peut se résoudre à revenir à de l'échange stratégique avec l'Europe, les USA n'ont plus leur ami Anglais pour intercéder en leur faveur sur le territoire européen.

Désormais la géopolitique a changé. Les Russes devraient y penser clairement... Ils sont européens et dans cette profonde mutation géopolitique, ils ont leur mot à dire.

Nous verrons bien ce qu'il en deviendra...

La Chine dans son opération de conquête du territoire européen avec la route de la soie tente de s'immiscer en Europe. La Covid a mis sur pause les velléités de prospection, mais elle semble reprendre avec des menace ou Taiwan est un angle de réflexion important.

Ce que l'on voit, c'est qu'à l'aube des mutations environnementales les Etats jouent chacun pour soi et contre les autres. Ce qui est surprenant c'est cette dichotomie suicidaire humaine.

Quant aux idéologues environnementalistes, ils n'ont pas encore compris que c'est par la géopolitique que se situe la ou les solutions. Devrons-nous attendre une énième guerre pour comprendre ?

Le pouvoir aux peuples ! 

John

   

"Paris, 28 oct 2021 (AFP) –

Deux navires de pêche anglais ont été verbalisés par la gendarmerie maritime française lors de contrôles mercredi en baie de Seine, et l’un a été dérouté vers le port du Havre, a annoncé le ministère de la Mer sur Twitter.

Ces contrôles, habituels “pendant la saison de pêche à la coquille Saint-Jacques”, s’inscrivent aussi “dans le cadre du durcissement des contrôles dans la Manche, dans le contexte des discussions sur les licences avec le Royaume-Uni et la Commission européenne”, précise le ministère dans un communiqué publié sur le réseau social.

La France, en conflit avec le Royaume-Uni sur les licences de pêche post-Brexit, a annoncé mercredi l’entrée en vigueur mardi prochain de premières mesures de rétorsion contre les îles anglo-normandes et Londres si le nombre de licences accordées aux pêcheurs français reste insuffisant.

L’un des deux navires anglais contrôlés mercredi, en action de pêche, “ne figurait pas sur les listes de licences accordées au Royaume-Uni” par la Commission européenne et la France, et a été dérouté jusqu’au port du Havre par un patrouilleur de la gendarmerie maritime.

Une telle procédure “peut amener à la confiscation du produit de la pêche” et à l’immobilisation du bateau contre le paiement d’une caution, a précisé le ministère. Le capitaine du navire de pêche risque lui des sanctions pénales.

L’autre bateau, qui n’avait pas obtempéré dans un premier temps à la demande de montée à bord par les gendarmes maritimes, a été verbalisé pour “entrave au contrôle”. Celui-ci n’a pas révélé d’autre infraction à la réglementation sur la pêche, a indiqué le ministère."

Affiche-Perfide-Albion.jpg
Das_perfide_Albion.jpg
bon-debarras_0.jpg