Avec le philosophe Bernard Stiegler et Paul Ardenne, historien de l'art. L’art se met au vert…

 

Et les artistes ?  Peuvent-ils par la création contribuer à la prise de conscience de l’urgence écologique ?

L'art est-il une expression suffisamment puissante pour relever ce défi ?

'                                                                                        Three Humps' de David Nash

« Comment vivre dans un monde malade sans simplement y survivre et, de ce monde

malade, que faire pour qu’il recouvre la santé ? » s'interroge dans un nouvel essai

Un art écologique : Création plasticienne et anthropocène (le Bord de l'eau, 2018)

notre premier invité Paul Ardenne, critique et historien d’art, rattaché à l’Université

d’Amiens.

Préfacée par le philosophe Bernard Stiegler, auteur de La Technique et le Temps,

chez Fayard, et de Qu’appelle-t-on panser ? aux Liens qui Libèrent, cet ouvrage

interroge le lien entre l'art, les artistes et le défi écologique.

Quand on parle d'un art écologique, il faut bien s'entendre. C'est une classification.

On va pas en faire un label. Disons, c'est plus une attitude. C'est un positionnement

d'artistes qui se disent "Bon. Que faire au fond pour contribuer ? Paul Ardenne 

L’artiste peut esthétiser le monde malade dans la mesure où il lie un concept d’éthique

, c’est-à-dire un investissement personnel de l’ordre d’une morale supérieure, à la

confection de formes qui évoquent la nature. Le temps n'est plus aux tulipes à la Koons. Paul Ardenne Mais le concept de Nature est-il aujourd'hui toujours si évident ?

Peut-on encore parler d'artistes engagés pour "la Nature" et à travers elle ?

Ça n'existe pas la Nature (...) Il y a un travail de requalification de tous nos concepts à opérer (...) Tout le monde doit se mobiliser. Bernard Stiegler 

Qu'est-ce qu'un artiste ? C'est quelqu'un qui travaille avec des artifices. Uniquement. (...) Aujourd'hui, les artifices deviennent des poisons, dans tous les domaines.

Bernard Stiegler 

Bernard Stiegler sera au Parc Galea le dimanche 23 juin, je vous engage à venir l'écouter ; il connait bien la Corse pour y avoir habité. Moi, pour l'avoir un peu fréquenté, il est très respectable (rires !) même s'il n'est pas invité aux grandes réunions télévisuelles et mondaines... faites un tour sur son blog : Ars Industrialis. J'en suis membre...

Je pense sincèrement que certains "philosophes" invités ont peur de se retrouver face à lui... A la question qui m'a été posée par des journalistes :

- êtes-vous philosophe vous qui... blablabla....

- non j'essaye de l'être...

Bernard est ce philosophe et son propos est clair, aussi venez au Parc Galea, un lieu magique, on s'y verra !

Programme du Parc Galea

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)