Association des Amis de Pontigny-Cerisy

Reconnue d'utilité publique - Lettre d'information / mars 2021 / ÉDITORIAL

 

Chères amies, chers amis de Cerisy,

 

Il y a juste un an, l'épidémie de la Covid-19 nous rappelait notre vulnérabilité ainsi que la force des liens qui nous unissent. Pour assurer au mieux la saison 2020, nous nous sommes efforcés de faire preuve d'imagination et d'agilité. Toutes et tous y ont contribué : l'équipe de Cerisy, par sa disponibilité et sa rigueur, a su adapter les modalités de séjour aux règles sanitaires. Les directeurs et les participants du Foyer et des Colloques les ont soigneusement respectées, tout en veillant à la qualité des sociabilités cerisyennes. Quant à la générosité des membres de l'Association, du Cercle des partenaires, des Collectivités territoriales normandes et de l'État, elle a permis de contenir le déficit de la saison. À la fin mars 2021, alors que la pandémie persiste sous l'effet de divers variants et que la vaccination ouvre de nouveaux horizons, l'incertitude demeure, notamment, quant à leurs rythmes d'évolution respectifs.

 

Notre détermination à accueillir à Cerisy les colloques prévus à partir du 11 mai est entière. La date d'ouverture dépend de l'autorisation qui nous sera donnée et de notre capacité à mettre en place une organisation apte à respecter les contraintes exigées. Celles-ci nous conduiront, du moins pour une partie de l'été, à limiter le nombre de personnes accueillies en même temps. Que celles et ceux qui souhaitent participer à un colloque nous le fassent savoir au plus vite, sachant que priorité sera donnée aux membres de l'association et, dans le cas d'un colloque reporté, aux personnes inscrites l'an passé. Une réponse leur sera fournie dès que les perspectives se préciseront.

 

La saison 2021 présente une vingtaine de rencontres fort variées dont la présentation complète figure sur le site internet de Cerisy [colloques-cerisy.fr], sachant qu'une brochure illustrée a été adressée aux membres de l'Association [disponible en ligne]. La littérature et le cinéma y tiennent une place de choix (avec Leïla Sebbar) ainsi que la philosophie, la psychanalyse (avec Julia KristevaEdgar MorinPsychanalyse et Médecine) et les questions de société (L'économie circulaireL'enchantementLes autres noms du tempsLa modeBébé sapiens…) et non moins deux rencontres normandes. Une deuxième édition du Foyer de création et d'échanges, dont l'expérimentation en 2020 a été une belle réussite, se tiendra au mois d'août avec pour thématique collective : Usages du rêve contemporain.

 

Cette lettre présente d'abord notre nouveau directeur-adjoint Arnaud Chauvel, responsable du site, qui a pris ses fonctions en début d'année après une longue période d'insertion : il assure l'animation de l'équipe du Centre culturel, qui prépare notamment la saison à venir dans ses aspects à la fois matériels et culturels.

Sur une belle initiative de Michèle Guichard, vous y trouverez aussi quatre témoignages de bénévoles qui concourent efficacement à l'activité de Cerisy et une invitation à d'éventuelles autres candidatures. Sera également évoqué un projet de Création et mise en scène photographique, réalisé par deux artistes venus en résidence à Cerisy, avec le lycée Saint-Lô Thère, dans le cadre d'un jumelage artistique soutenu par la DRAC.

Enfin, comme les publications de Cerisy se poursuivent à bon rythme, vous découvrirez, selon la coutume, les parutions récentes et prochaines. Parmi ces dernières, une présentation plus complète sera faite, par Nicolas Tixier, des actes du colloque L'usage des ambiances (2018), aux éditions Hermann. L'ouvrage sera proposé en souscription aux Amis de Pontigny-Cerisy avec une remise avantageuse avant sa sortie en librairie au mois de juin prochain.

Pour sa part, le Conseil d'administration réfléchit à la mise en place d'un Plan de communication et de médiation des colloques et des publications d'une saison cerisyenne, pour lequel chacune et chacun d'entre vous qui le souhaite sera invité à apporter son concours. Les grandes lignes en seront exposées dans notre prochaine Newsletter.

Espérant que la situation nous permettra de vous accueillir prochainement à Cerisy et que vous maintiendrez votre généreux soutien à notre Association, reconnue d'utilité publique, nous vous adressons nos salutations très amicales.

 

Edith HEURGON & Dominique PEYROU, Co-directeurs du CCIC

 

 

                                                        PRÉSENTATION D'ARNAUD CHAUVEL

Quel est le parcours qui vous amène à Cerisy ?

Breton d'origine, mais comme je me suis empressé de le préciser en arrivant, de grand-père normand, je suis issu d'une famille nombreuse d'artisans et de commerçants. Après une courte expérience dans une brasserie parisienne, je viens de passer 32 ans à la brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, dont huit années en détachement comme gérant d'un centre associatif de vacances à Trouville-sur-mer dans le Calvados. C'est naturellement que j'ai saisi l'opportunité de l'annonce de ce poste au sein de mon organisme de reconversion. Le lien avec un ami de la famille Peyrou, fils d'un responsable des pompiers de Paris a facilité le rapprochement.

 

D'après votre connaissance du lieu et de son activité, en quoi cette expérience peut à la fois répondre à votre souhait d'évolution et aux caractéristiques de Cerisy ?

Dès mon arrivée auprès de l'équipe, avec le Foyer de juillet et les premiers colloques du mois d'août 2020, j'ai été frappé par l'ambiance familiale et par l'importance de l'accueil des participants. J'ai toujours eu le goût du contact avec les gens et je me sens très à l'aise pour faire en sorte que chacun se sente chez soi à Cerisy. Lors de ma période d'observation, j'ai assisté à certaines conférences qui m'ont intéressé et j'ai mieux compris la renommée de Cerisy. Mais j'ai aussi vu que les échanges pendant les repas ou lors des promenades dans le parc étaient importants. Ce qui me plaît et ce qui semble utile ici, c'est être disponible, au service de tous, que chacun soit en sécurité et sans soucis matériels pour vivre des moments inoubliables à Cerisy, dans une atmosphère amicale et chaleureuse, aidé par une équipe dynamique.

 

Comment se sont passés ces premiers mois et surtout comment voyez-vous cette nouvelle saison 2021 ?

La période actuelle présente bien des incertitudes mais nous faisons tout pour être prêts à démarrer la saison dans les meilleures conditions, dans le respect du protocole sanitaire et avec suffisamment de souplesse pour nous adapter aux éventuelles contraintes qui nous seront imposées. Cela repose sur la qualité des relations au sein de l'équipe. Je m'emploie à ce qu'elles demeurent excellentes et je suis tous les jours impressionné de l'engagement de chacun dans ses missions. Les travaux d'hiver en ont été l'occasion comme l'illustrent les deux photos ci-dessous.

 

Ghislaine Paysant, Patricia Doyère et Chantal Gosselin à l'ouvrage cet hiver :

"tous les voilages des Escures ont été remis à neuf".

À mon arrivée, outre le fait d'être désormais en pleine responsabilité, ma principale inquiétude portait sur les recrutements d'emplois saisonniers. Certains sont nécessaires pour préparer les bâtiments dès la mi-avril. Je m'y suis donc pris à l'avance et le résultat est pour l'instant très encourageant puisque l'effectif cible est pratiquement réuni. J'ai maintenant hâte d'accueillir tous nos participants ! Je termine par une anecdote. J'ai réalisé récemment que j'avais un lien avec l'un des directeurs du colloque Edgar Morin, le siècle, Pascal Ory, nouvel académicien, qui était le proche voisin de mes grands-parents dans un petit village près de Lamballe…

Propos recueillis par Dominique PEYROU, Co-directeur du CCIC

 

                  Sites web à visiter : http://www.ccic-cerisy.asso.fr  et  https://cerisy-colloques.fr/ccic