Le peuple Maasaï en danger

 

La Tanzanie terrorise les Maasaï depuis des années. Leurs maisons ont été incendiées par centaines. 

Ils sont aujourd'hui 350 000 au Kenya et 250 000 en Tanzanie, mais le mythe qu'ils ont forgé avec leurs drapés enduits d'ocre rouge et leur gestion communautaire des ressources naturelles ne sera peut-être pas éternel. Les Maasaï, célèbres pasteurs d'Afrique de l'Est, voient leurs terres privatisées et spoliées à un rythme infernal, au profit de l'élevage commercial et des politiques artificielles de conservation de la faune sauvage. Un danger que dénonce l'anthropologue Xavier Péron dans un beau récit titré Maasaïtis («Maladie d'amour pour les Maasaï»).

Aujourd’hui, les autorités tanzaniennes sont plus déterminées que jamais à se débarrasser des Maasaï. Elles leur coupent l’accès aux soins, et menacent d’expulser des milliers de familles afin qu’une entreprise étrangère puisse développer ses activités de chasse aux trophées sur les territoires Maasaï.

Les Maasaï sont un peuple de bergers. La perte de leurs terres dans la région du Ngorongoro plongerait des milliers de personnes dans une misère extrême. Et ils n’ont tout simplement plus assez d’argent pour se lancer dans d’autres batailles judiciaires.

Ils nous demandent de les soutenir.

Nous sommes des millions à lire ce message. Si nous sommes assez nombreux à faire un don, même tout petit, nous mettrons toutes les chances de notre côté pour remporter le procès qui pourrait tout changer pour les Maasaï. Nous embaucherons les meilleurs avocats, nous serons présents partout dans les médias, nous soutiendrons les mouvements de résistance sur le terrain et nous créerons un fonds mondial pour donner les moyens de se battre à d’autres peuples autochtones menacés.
Notre mouvement a joué un rôle décisif pour arrêter l’expulsion des Maasaï en 2014. Rééditons cet exploit!

Les Maasaï se battent pour ne pas disparaître. Soutenons-les, où que nous soyons, tandis qu’ils luttent avec courage pour défendre leurs terres ancestrales et la faune sauvage contre les chasseurs de trophées. 

Donnez ce que vous pouvez. N’attendez pas :

JE DONNE 2€

JE DONNE 4€

JE DONNE 8€

JE DONNE 16€

JE DONNE 31€

AUTRES MONTANTS

L'expulsion des Maasaï plongerait des milliers de familles dans la misère. La chasse exploserait sur les terres que les Masaï entretiennent depuis des siècles. Plus de 70% de leurs terres leur ont déjà été arrachées!
Mais la Tanzanie revient à la charge avec des stratégies retorses et meurtrières.

Les Maasaï ne peuvent pas se permettre de perdre ce procès. Mais ils ne sont pas seuls dans cette situation: 80% de la biodiversité de la planète est protégée par les peuples autochtones et les tissus sociaux locaux. Partout, ces populations sont attaquées par les poids lourds de l’exploitation forestière, minière et touristique. Et trop souvent, elles se battent pour leur survie sans aucune ressource.
Nous pouvons faire changer cela. Si nous sommes assez nombreux à faire un don, nous pourrons:
- Travailler avec les meilleurs avocats pour aider les Maasaï à résister aux expulsions et à l’accaparement de leurs terres devant les tribunaux;
- Braquer les projecteurs sur cette révolte courageuse en faisant campagne dans les médias et dans les corridors du pouvoir;
- Créer un fonds de protection consacré aux luttes des peuples autochtones pour réagir rapidement lorsqu’un danger se présente;
- Payer le transport des délégations autochtones pour qu’elles puissent participer aux prochains sommets sur la biodiversité et le climat et faire entendre leur voix;
- Rendre possibles des campagnes d’urgence pour protéger les communautés autochtones et sauver la vie sur Terre.
Les peuples autochtones protègent les fleuves, les forêts et les savanes depuis des milliers d’années. Aujourd’hui, ils se battent pour leur survie. Même les plus petits dons feront la différence dans cette lutte de David contre Goliath. Donnez ce que vous pouvez, dès maintenant.

JE DONNE 2€

JE DONNE 4€

JE DONNE 8€

JE DONNE 16€

JE DONNE 31€

AUTRES MONTANTS

Nous savons que nous pouvons faire gagner les Masaï.

Il y a trois ans, nous avons soutenu les Waorani, qui ont

poursuivi l’État équatorien en justice. Et ils ont gagné!

En 2014, nous avons aidé les Masai à enrayer un tsunami

d’expulsions. Si Avaaz peut faire autant aujourd’hui, c’est

grâce à nos millions de membres partout sur la planète.

Quand nous nous rassemblons, nous pouvons faire de

grandes choses. Aujourd’hui notre soutien représenterait

tellement pour les Masaï du Nord de la Tanzanie!
Avec toute notre solidarité,
Kaitlin, Marigona, Mike, Adela, Camille, Alis, Sofia, Nell et toute l’équipe d’Avaaz

PS: Il s'agit peut-être de votre tout premier don à notre mouvement. Mais quelle occasion! Saviez-vous qu'Avaaz repose intégralement sur des petits dons de membres comme vous? C'est ce qui nous rend si indépendants, efficaces et flexibles. Rejoignez le million de personnes qui ont déjà donné pour faire d'Avaaz une force pour le bien dans le monde!

 

Pour en savoir plus:

Avaaz est un réseau citoyen international de 70 millions de membres qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples pèsent sur les décisions mondiales. ("Avaaz" signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 18 pays et 6 continents et travaille dans 17 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

Vous êtes devenu(e) un membre du mouvement Avaaz et avez commencé à recevoir ces messages après avoir signé la campagne "Community Petitions Site" le 2013-04-02 à partir de l'adresse suivante: battesti@orange.fr.

Afin de continuer à recevoir les messages d'Avaaz, merci d'ajouter avaaz@avaaz.org à votre carnet d'adresse. Afin de modifier votre adresse de réception, la langue dans laquelle vous recevez nos messages ou d'autres informations personnelles, n'hésitez pas à nous contacter, ou RDV simplement à cette adresse afin de vous désinscrire.

Pour contacter Avaaz, merci de ne pas répondre à cet e-mail. Écrivez-nous plutôt en utilisant le formulaire suivant: https://www.avaaz.org/fr/contact.

Maasai.jpg