COVID-19 : le Québec « sur pause » pour au moins trois semaines
OLIVIER BOSSÉ    Le Soleil : un journal à lire .... Abonnez-vous en cliquant sur moi !

 

Le gouvernement Legault ordonne «de fermer toutes les entreprises et tous les commerces, sauf pour les services essentiels, jusqu’au 13 avril». Confinement complet pour la majorité des Québécois, jusqu’au lendemain de Pâques.

La lutte contre la COVID-19 ou maladie à coronavirus a pris un nouveau virage, lundi, au Québec, avec maintenant 628 cas confirmés ou probables dans la province. La Côte-Nord demeure la seule région épargnée.

C’est près du triple des 219 cas annoncés dimanche, alors que les autorités ne divulguaient que les cas confirmés par deux tests positifs, soit celui de la Santé publique régionale suivi du Laboratoire de la Santé publique du Québec, à Mont­réal. Avec beaucoup plus de tests effectués chaque jour, le premier critère est dorénavant considéré comme valable par lui-même.

Notre semaine de relâche venue plus tôt en mars que dans les autres provinces a aussi un impact clair sur les statistiques, de nombreux Québécois ayant voyagé pendant cette période.

Difficile, mais nécessaire

Ce qui a convaincu le premier ministre Legault, sous les conseils du directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda, de «mettre le Québec sur pause pendant trois semaines».

«C’est important, pour se donner toutes les chances de réduire la propagation du virus, de prendre cette décision, qui est difficile, mais qui, à mon avis, est nécessaire», a affirmé M. Legault, lors de sa conférence de presse journalière tenue en compagnie du Dr Arruda et de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

«Ce que ça veut dire concrètement, c’est qu’on demande à toutes les entreprises, tous les commerces, de fermer au plus tard [mardi] soir à minuit. Mais tous les commerces, toutes les entreprises qui sont capables de le faire dès aujourd’hui, je vous demande de le faire.

«Je peux comprendre que, pour certaines entreprises, ça va être difficile de le faire avant [mardi] soir, minuit, mais le plus rapidement possible... Au plus tard, donc, à partir de minuit,[mardi] soir, ce sera défendu pour ces commerces d’être ouverts.»

Plus tard dans son 12e point de presse quotidien depuis le 12 mars, M. Legault a moins arrondi les coins. «Ce qu’on dit, c’est : confinement, sauf pour les services essentiels. Donc, c’est pas mal ça. On est rendus là.»

Cette fermeture quasi totale du Québec implique néanmoins que certains endroits demeurent ouverts.

«Toutes les épiceries, les pharmacies, toute la chaîne alimentaire, incluant le transport de la nourriture, les pompiers, les policiers, bien sûr, le réseau de la santé, tous ces services essentiels vont continuer d’être donnés», a énuméré le premier ministre, y ajoutant au fil des questions les médias, les entreprises de télécommunication et les compagnies qui fabriquent des produits essentiels, tels des équipements médicaux, par exemple.

Aînés interdits de sortie

Sur les 628 cas répertoriés, 45 personnes atteintes du coronavirus au Québec sont hospitalisées, dont 20 aux soins intensifs. On déplore toujours quatre décès, connus depuis quelques jours, quatre résidents du même centre d’hébergement pour personnes âgées de Lavaltrie, dans Lanaudière.

Les personnes de 70 ans et plus habitant dans des résidences pour aînés sont maintenant interdites de sortie, sauf sous supervision.

«On demande à toutes les personnes âgées dans les résidences de ne plus sortir, sauf exception puis sauf avec supervision. Je sais que c’est une mesure qui est dure, mais c’est une mesure qui est nécessaire parce que la dernière chose qu’on veut au Québec, c’est que le virus entre dans des résidences de personnes âgées. C’est ça qui est le plus dangereux, qui pourrait avoir les résultats, malheureusement, les plus désastreux», a expliqué le premier ministre Legault.

Pour ceux qui habitent encore dans leur maison, la marche à l’extérieur reste permise, mais en solo ou à une distance minimale d’un mètre d’autrui pour éviter tout contact et contagion possible.

Le mode de transmission entre les membres d’une même communauté est installé.

«Regardez ce qui se passe dans le monde, c’était impossible que le Québec soit béni avec de l’eau bénite autour puis que ça ne rentre pas à l’intérieur. C’est rentré. [...] Il est normal, le fait d’avoir peur et de paniquer. Mais la meilleure réaction, c’est de savoir qu’est-ce que je dois faire. Puis là, qu’est-ce que je dois faire, c’est ce qu’on vous recommande», tranche le Dr Arruda.

C’est-à-dire de s’isoler chez soi.

Le ministère de la Santé a mis en ligne un Guide autosoins d’une vingtaine de pages sur ce qu’il faut savoir et faire à propos de la COVID-19.

+

Faits saillants du point de presse de François Legault du 23 mars

  • Il commence à y avoir de la transmission communautaire

  • 45 hospitalisés, dont 20 en soins intensifs.

  • Fermeture de toutes les entreprises et commerces sauf les services essentiels jusqu'au 13 avril à partir de minuit mardi. «Le Québec va être sur pause pendant trois semaines», a dit François Legault 

  • Interdiction de sortir des résidences pour ainés sauf exceptions

  • Les voyageurs doivent absolument s'isoler 14 jours. «C'est une question de vie ou de mort» rappelle le Dr Horacio Arruda.

  • «Au cours des prochaines semaines il faudra être solidaires et courageux. C'est important comme peuple que tout le monde collabore. J'ai besoin de vous autres», a dit François Legault.

  • M. Legault lance aussi un appel aux jeunes pour qu'ils offrent leur aide aux organismes qui viennent en aide aux gens plus vulnérables dans la société.

  • Les médias continuent. Ils sont considérés comme un service essentiel. Des pistes explorées pour les aider, dit François Legault. Aussi communications, téléphonique, etc sont jugés essentiels

  • «Il est normal d'avoir peur. Mais la meilleure réaction est de dire "Qu'est-ce que je peux faire?". C'était impossible que le Québec soit béni avec de l'eau bénite autour. C'est arrivé. Maintenant ce qu'il faut faire est faire ce qu'on vous dit», dit le Dr Horacio Arruda.

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)