Robert Menasse

 

Vit à Madrid

 

Voir la bio en entier

Suivre ce contributeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Né en 

 

Autres articles :

Un corse à Madrid

 

Les tendances de demain … se préparent aujourd’hui

 

Comment va évoluer le monde dans quelques années ? Quelles sont les tendances majeures qui vont influencer notre futur proche, et moins proche ? Et surtout, aurons-nous la capacité de nous adapter à ce nouveau monde ?

Je vais essayer de vous transmettre au long de cet article, les stratégies que certains grands groupes mondiaux pourraient adopter, si ce n’est pas déjà fait, et je vais parler des secteurs des services financiers, de la construction et de l’éducation.

Commençons donc avec la première tendance et qui d’après moi est celle qui va impacter un maximum de gens dans le monde, et qui pourrait servir de levier économique pour les pays en émergence ou peu développés. Je veux parler de l’évolution future des services financiers, en particulier celui de la « banque de détail » et de la « banque de financement et d’investissement ».

La banque de détail est une banque qui exerce une activité de crédit et d’offre de produits de placement auprès de clients. Par exemple, les personnes détenant une carte bancaire sont clients d’une banque de détail.

Si je vous disais qu’aujourd’hui, les banques de détail pourraient disparaitre, me croiriez-vous ?

En réalité cela devrait être le cas. En effet, imaginez une seconde des groupes internationaux comme Facebook, Google ou encore Apple obtenant des licences bancaires, vous permettant de payer directement vos achats avec votre smartphone. Plus besoin de compte bancaire, ni de carte bancaire. D’ailleurs, Apple, avec son système nommé « Apple Pay » à une longueur d’avance par rapport à ses concurrents directs.

La banque de financement et d’investissement quant à elle pourrait disparaître pour laisser place à ce que l’on appelle du « crowdfunding ». 3 types majeurs de crowdfunding existent aujourd’hui : le « donation / reward crowdfunding » - financement gratuit de projets, le « debt lending crowdfunding » - des investisseurs rentrent au capital d’une société en lui proposant un produit générant de la dette en échange d’intérêts, et l’« equity crowdfunding » - des investisseurs deviennent actionnaires d’une société.

Le crowdfunding, d’après certains experts du secteur, représente le futur de la banque de financement et d’investissement à un niveau local et national. Nous verrons bien …

Les « makers » … et leurs imprimantes 3D

La seconde tendance pourrait révolutionner notre manière de créer des objets aujourd’hui, certes, mais elle pourrait avoir un impact majeur dans le monde du … BTP.

En effet, aujourd’hui, l’exécution d’un chantier de gros œuvre se réalise en suivant scrupuleusement le plan de phasage des travaux. Ce plan décrit la manière la plus efficace de réaliser le chantier en termes de rapidité d’exécution, de besoin en stockage de matériel et de pertes de matières premières.

Certaines grandes sociétés de BTP puisent une partie de leur avantage compétitif dans cette expertise.

Mais, imaginez maintenant qu’il soit possible de construire un immeuble entier en créant des pièces que nous n’avons plus qu’à assembler – comme un lego. Dans ce cas-là, l’imprimante 3D confère une plus grande rapidité d’exécution, minimise les quantités de matières, et ne nécessite pas d’aire de stockage sur le chantier, cela rendant le phasage beaucoup plus facile, et étant par la même occasion plus économique. Notons par ailleurs que cela permettra même de réaliser des formes de grande complexité géométrique, laissant libre imagination à nos amis architectes. « Exit », l’incompréhension résidant jusqu’alors entre les ingénieurs civils et les architectes.

Avec l’apparition de cette nouvelle technologie, l’avantage compétitif de certains groupes pourrait bien disparaitre … Les processus et méthodes utilisés jusqu’à maintenant ne seront plus intéressants.

Par ailleurs, au moment où cette technologie verra le jour, elle sera parfaite pour le contexte corse où le prix des matériaux est particulièrement élevé à cause du transport.

Donc mes amis « makers » du Fab Lab de Corti, apprenez bien à manier vos petits jouets d’aujourd’hui. Vous serez alors bien préparés pour affronter les mastodontes de 12 mètres de haut qui sortiront dans les prochaines années.

Les MOOC’s … l’apprentissage à n’importe quel âge

Allez promis, dernière tendance et puis j’arrête, même si la liste est longue.

Les MOOC’s ? mais qu’est-ce que c’est ?

MOOC est la contraction de « Massive Open Online Course » en anglais, qui signifie « Formation en ligne pour tous ».

De manière générale, un MOOC est composé de leçons vidéos, de devoirs/exercices/quiz permettant d’évaluer l’apprentissage, et enfin d’outils d’interactions avec et entre les étudiants sous la forme de forum ou de plateformes d’échanges.

Si je me souviens bien, la première personne ayant innovée dans ce secteur fut Mathieu Nebra, fondateur de Simple IT et créateur du célèbre « SiteDuZero » qui a maintenant évolué en … OpenClassrooms !

D’un point de vue personnel je trouve les MOOC’s réellement utiles et j’utilise par exemple les sites d’OpenClassrooms, MVA – Microsoft Virtual Academy ou encore Standford Technology ventures program afin de parfaire mes connaissances dans certains domaines.

Si vous êtes curieux et que vous souhaitez apprendre – remarquez quand même que ces deux critères ne dépendent pas de l’âge – les MOOC’s sont fait pour vous.

Certaines personnes disent que les cours classiques vont disparaître pour laisser place à ce nouveau type d’apprentissage. Je ne suis pas de leur avis.

En effet, je pense plutôt que ce type de service va venir compléter l’école classique, le contact humain avec un professeur ou ses camarades ne pouvant pas être reproductible dans ce genre de business model car effectivement, si les MOOC’s permettent de développer ce que l’on appelle des « savoir-faire (hard-skills) » - caractérisant par exemple les personne spécialistes - ils ne permettent pas de développer des « savoir-être (soft-skills) » caractérisant les leaders. (Attention, je ne dis pas ici qu’un spécialiste ne peut pas être un leader …).

Conclusion

Pour conclure, et comme je l’ai déjà dit, la liste des tendances qui vont impacter nos manières de vivre, d’apprendre, de consommer, de faire du business, etc… est assez longue et je pourrais continuer à en développer car chaque jour qui passe rallonge cette liste, mais je vais m’arrêter là car il est tard et que je vais faire un tour dans la Sierra Madrilène demain – sortie en raquettes !

Si vous avez des questions vous pouvez me contacter par mail : rmenasse@gmail.com. Je serais très heureux de tenter d’y répondre.

Enfin, j’aimerais vous laisser choisir le thème du prochain article :

  1. Le « Golden Circle », Simon Senek,

  2. Le « Design thinking », stratégie de « business development » d’IDEO.

« Avà tocca a voi ! » A vos votes et suggestions par mail ou sur LinkedIn !

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)