Louis

Militant...

Affaire Benalla :

"il y aura un avant et un après... plus jamais rien ne sera pareil..."

"Entre Emmanuel Macron et Alexandre Benalla, le feeling est passé très vite. Si le président de la République ironise sur ses rapports avec son ancien garde du corps, il n’en reste pas moins que s’était tissée entre eux une solide relation de confiance. Outre le fait qu’Emmanuel Macron lui avait confié les clés de la maison familiale du Touquet, où le chef de l’Etat aime se retrouver pour des week-ends ou des moments en famille, Alexandre Benalla se montrait également très intime avec Brigitte Macron. Mais si le jeune homme brillait en société, il était beaucoup plus taiseux sur ses origines.

Comme le révèle Le Monde dans un portrait qui lui est consacré, Alexandre Benalla est un jeune homme de 26 ans, né le 8 septembre 1991, qui a grandi en ZUP (Zone à Urbaniser en Priorité) à Evreux, dans l’Eure en Normandie. Assez discret sur sa jeunesse, il ne s’étendait pas sur sa famille… « Il ne parlait jamais de son père », Abderrazak, s’est d’ailleurs étonné une ancienne connaissance d’Alexandre Benalla auprès du quotidien du soir. Quant à sa mère, elle aurait été une permanente du PS. Un dirigeant de l’antenne locale du Parti socialiste confie même avoir eu « l’impression qu’elle l’élevait seule ».

Ce serait donc par sa mère qu’Alexandre Benalla aurait rejoint à 19 ans le Mouvement des jeunes socialistes. C’est là, en 2010, qu’il va faire la rencontre d’Eric Plumer, surnommé Jaurès, et ancien chef du service d’ordre du parti. C’est ce proche de François Hollande qui intronisera Alexandre Benalla auprès de Pascale Boitard, la secrétaire nationale du PS avant qu’il ne gravisse – rapidement – les échelons aupr ès de Martine Aubry ou Arnaud Montebourg notamment. Et ce, jusqu’au plus haut sommet de l’État où il semblait être devenu indispensable.

Présent dans le bus des Bleus à leur retour de Russie, Alexandre Benalla serait à l’origine de leur descente express sur les Champs-Elysées, selon le Canard enchaîné.

Filmé en train de frapper des manifestants le 1er mai à Paris, Alexandre Benalla, un membre de la sécurité d’Emmanuel Macron, a été mis en examen pour violence en réunion. Depuis, les révélations ne cessent de s’enchaîner à son sujet. Dans son édition de ce mercredi, Le Canard enchaîné lève le voile sur le rôle qu’a joué Alexandre Benalla sur le défilé des Bleus sur les Champs-Elysées, le 16 juillet dernier. Le jeune homme de 27 ans serait responsable du passage éclair du bus qui avait provoqué un tollé chez les supporters. Beaucoup d’entre eux avaient patienté de longues heures, sous une chaleur étouffante, pour apercevoir leurs héros.

Le journal nous apprend que, ce jour-là, Alexandre Benalla est arrivé en voiture à l’aéroport de Roissy, avec chauffeur et gyrophare. C’est lui qui aurait alors imposé la cadence rapide au bus des Bleus sur la célèbre avenue. « Il s’est imposé comme meneur de jeu, rabrouant les gendarmes sur le tarmac puis imposant une cadence d’enfer au convoi, relate l’hebdomadaire. À la clé, l’assurance pour Macron de faire l’ouverture des 20 heures avec les Bleus en direct de l’Elysée. »"

Chargé de mission sécurité auprès du chef de cabinet de la présidence de la République, l’homme a été filmé en train de frapper un manifestant lors des rassemblements du 1er-Mai. Il a été sanctionné, mais travaille toujours à l’Élysée. Le parquet de Paris vient, toutefois, d’ouvrir une enquête.

L’histoire débute le 1er mai. Ce chargé de mission sécurité auprès du chef de cabinet de la présidence de la République observe les opérations de maintien de l’ordre en cette journée de fête du Travail. Il est intégré aux CRS. Il en a obtenu l’autorisation auprès de sa hiérarchie avec l’obligation de rester en retrait. Une obligation qu’il ne respecte pas. L’homme, doté d’un brassard « Police », intervient physiquement, frappant à coups de poing un manifestant place de la Contrescarpe à Paris.

Convoqué quelques heures plus tard par le directeur de cabinet du Président, Alexandre Benalla est mis à pied pendant quinze jours (du 4 au 19 mai).

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)