Le commentateur social Bill Maher dénonce les "Jeux olympiques de réveil", citant le surf comme un excellent exemple :

"De toutes les violations du code pénal de réveil, l’appropriation culturelle pourrait bien être la plus stupide !"

Que penser de tels propos, je vous laisse le choix :

  1. Le commentateur social Bill Maher dénonce les « Jeux olympiques de réveil », citant le surf comme un excellent exemple : « De toutes les violations du code pénal de réveil, l’appropriation culturelle pourrait bien être la plus stupide !

  2. Bill Maher s’est moqué des Jeux olympiques d’être trop “réveillés” et a déclaré que la culture d’annulation était “de la folie” Initié

  3. Bill Maher dit que les Jeux olympiques de Tokyo “réveillés” sont criblés d’annulation de la culture en “temps réel” Décideur

  4. Bill Maher dit que les gens qui critiquent Simone Biles sont “les plus bas, les plus vils” Yahoo Actualités

  5. Bill Maher déchire la culture : “Cela appartient à la Russie de Staline” Fox News

  6. Voir la couverture complète sur Google News

A l'instar de certains chroniqueurs français, c'est ce genre de publicité qui les fait exister dans leur petit monde médiatique. Ils créent autour d'eux un malaise que ces grands groupes négligent est que la société pense que c'est le fait des "journalistes"... Est-ce ça un journaliste ? Une sorte de Zemmour, de Naulleau qui comprennent que faire de la TV c'est devenir célèbre et plus particulièrement en cassant leurs invités à coup de slogans, de livres mal lus et de faux semblants. Ils sont dangereux pour les journalistes mais ils font vendre, c'est en fait tout ce qui leur est demandé par ceux qui se cachent derrière eux, les loups de la finance. Ils sont à leur botte, révérencieux dans leur sphère privée, autour de petits fours et de rémunérations qui leur permet d'avoir droit à du standing. 

C'est ça leur pouvoir... on oublie vite les larbins qui font le ménage dans leur environnement proche. 

A quand une rébellion féminine qui explique qui ils sont dans le privé, là on rigolerait !!!

Le surf, oui, mais encore ? Que veut nous faire passer comme message ce chroniqueur sans cœur ? Rien... juste foutre le souc pour se faire mousser. Est-ce que mes amis surfeurs des îles ont dit qqch ? Il s'en fiche de ce monsieur et de ses commentaires. 

Oui il y a des cons parmi les surfeurs, mais les vrais aiment surfer et se fichent des commentaires absurdes...

Irène la surfeuse 

SOCIAL COMMENTATOR BILL MAHER BLASTS “WOKE OLYMPICS,” SINGLES OUT SURFING AS PRIME EXAMPLE: “OF ALL THE VIOLATIONS OF THE WOKE PENAL CODE, CULTURAL APPROPRIATION MIGHT JUST BE THE DUMBEST!”

By Chas Smith

Last week, or maybe two weeks ago, the Associated Press brought up surfing’s grand Olympic debut and the fact that it is a cultural appropriated art that benefits white devils at the expense of native Hawaiians. Days ago, The Washington Post doubled down, arguing that surfing was part of America’s evil soft power used to subjugate and abuse.

This narrative is standard, now, but social commentator Bill Mahr ain’t having it.

In his most recent episode of Real Time with Bill Maher, the host blasts the “woke Olympics” and singles out our surfing as a prime example of silliness. The piece begins around the three minute mark.

Maher gets upset at the “cultural appropriation” line, says there are only two native Hawaiians left on earth and doubts that they birthed surfing pointing to the twenty-odd thousand islands in the Pacific. “How do we know that they were the first to stand on a board on water? It seems like its something that any person near any ocean would eventually do.”

Unsaid was, “Like Peruvians. Buy here.”

Maher continued, “But let’s say a Hawaiian did invent surfing. Should he or she have kept it to themselves? The best part of human history is sharing, which is sort of the point of the Olympics.”

Well?

What do you think about that?

Offended?