ESAC-2A...

Une école au top...

En ce qui concerne notre école :
Avec l’ESAC-2A, nous avons réussi à aligner au départ pas moins de douze coureurs, ce qui n’est pas chose aisée croyez le bien.

En l’absence de nos deux féminines Delphine PAILLARD et Marie GENIEZ et notamment chez les hommes, Lisandru MUSELLI, Alexandre De SUSINI, Jean Luc ANDREANI, Aurélien RAVEL, Thierry BAYEUX, Fred LAVERGNE, Grégory Aubry et bien d’autres encore que j’oublie, qu’ils nous pardonnent d’avance.
 

Déroulement de la course :
Après un départ maîtrisé qui nous a fait descendre de Ota jusqu’au début du col pour monter sur Marignana, les hostilités allaient survenir dès les premiers lacets, la difficulté se faisant de plus en plus pressante.
À l’entame du col de Sevi trois groupes bien distincts prenaient la poudre d’escampette. Dans le premier groupe se trouvaient pas moins de quatre membres de notre école, dans le deuxième, 2 coureurs et dans le troisième encore 3 membres de notre club, autant dire que nos coursiers ne chômaient pas.

Dans la décente nous avons assisté à du grand art, en effet ils ont dévalé tambour battant les kilomètres à plus de 75 km / heure, de mon côté, j’ai dû ferrailler durement derrière eux avec mon scooter pour les garder en ligne de mire. La traversée de Sagone s’est faite moins rapidement que l’année passée, car les protagonistes se sont observés mutuellement. C’est à la vue du village de Cargèse que l’infatigable Éric MELA a placé une attaque fulgurante, prenant ainsi plus de 300 m d’écart, qu’il allait garder sur 4 km environ. C’est en basculant dans la descente de Cargèse que le jeune prodige de 17 ans Stelio Nanan, nous a gratifié d’une sortie-t-elle un boulet de canon pour aller fondre sur Éric et Mail et faire la route ensemble jusqu’au pied du col de Piana. C’est à cet instant précis que les attaques fusaient de toute part, pour voir se dégager Thomas Méquignon, reprenons les cours les uns après les autres et par la même occasion échapper au contrôle d’Etienne Paillard qui se retrouvait piégé dans le groupe poursuivant et qui n’a fourni son attaque que tardivement. La bataille derrière Etienne Paillard ferrage pour les accessible à ce je la ESAC2A ne s’est pas laissé sans compter puisque nous parvenions à placer dans les six premiers, trois coureurs tout comme l’année passée en effet.
Ainsi nous pouvons dire que sur l’arrivée au scratch Thomas Méquignon premier, Etienne Paillard deuxième, Fontanabona Sébastien troisième, Michel Saliou quatrième, Joan Monti cinquième, et enfin pour finir Stelio Nanan, sixième, le jeune prodige est prometteur du club.
Nonobstant les résultats au scratch extrêmement appréciables il n’en demeure pas moins que les résultats dans les catégories respectives le sont encore davantage, en effet à savoir: dans la catégorie junior, première place Nanan Stelio, quatrième Genebrier Mathis, cinquième Donazzon Maxime.

Dans la catégorie Master 1/2 ; Florent Mozziconacci deuxième.
Dans la catégorie Master 5/6 ; Etienne Paillard Premier, Michele SALIOU deuxième, et À la cinquième place Hueto Stéphane.
Et enfin pour finir en Master 9/10 Notre Highlander Bartel Jacques prend la plus haute marche du podium.
Et nous avons gardé le plus petit pour la fin mais qui est tout de même le plus grand notre sociétaire Paul Colonna D’istria premier en Benjamin
Devant ses résultats plus que probant pour la deuxième année consécutive sur la course la plus sélective de la Corse, autant ne pas bouder son plaisir et de contempler le travail accompli sur ces trois années écoulées qui du reste nous laisse songeur quant à l’avenir qui nous tend les bras.
Philippe Khadraoui président du club ESAC-2A