L'exodus

Provocation délibérée

En pleine mer, le bateau, qui a été affrété par l'organisation sioniste clandestine Haganah, change son nom pour celui d'Yetzia Europa (Exode de l'Europe, plus connu dans sa version anglaise : Exodus 47). Il arbore le drapeau marqué de l'étoile de David et se dirige vers la Palestine, encore sous mandat britannique. Londres, sous la pression des Arabes, tente d'interdire le territoire aux immigrants juifs.

Fruit d'une provocation délibérée, l'Exodus 47 ne se cache pas. Il est arraisonné en vue des côtes palestiniennes par la marine britannique. Deux passagers et un membre d'équipage sont tués.

Dans le port de Haïfa, les autres passagers sont transférés sur trois bateaux cages et renvoyés vers le port français de Port-de-Bouc. Les autorités françaises refusent de les faire débarquer de force et la plupart des passagers choisissent de demeurer sur le bateau et d'entamer une grève de la faim malgré l'asile politique offert par Paris.

Au bout de trois semaines, craignant les réactions de l'opinion publique, les Britanniques redirigent les bateaux vers Hambourg, dans leur zone d'occupation en Allemagne. Ils débarquent les passagers les 8 et 9 septembre 1947 au prix de grandes violences et les dirigent vers des camps de personnes déplacées. Il s'ensuit des grèves de la faim et des révoltes dans les différents camps.

L'affaire suscite une immense émotion dans tout l'Occident et, comme le souhaitait la Haganah, elle va convaincre Londres de se sortir au plus vite du bourbier palestinien. Six mois plus tard sera fondé l'État d'Israël.

 

À Chypre, qui est la seconde destination pour les immigrés clandestins juifs qui n’ont pu atteindre la Palestine après la guerre, les volontaires à l’exode affluent dans le camp d’internement. Les Britanniques, qui ne veulent pas faire face à une réaction armée des Arabes, limitent l’immigration juive en Palestine et sont pour cela de plus en plus vigilants. Le Mossad veut élaborer un projet plus grand qui échapperait à la surveillance anglaise. Il prévoit de faire partir plusieurs bateaux pour qu’ils arrivent en même temps en Palestine et submergent ainsi les Britanniques. Saul Meyerov a en tête un bateau précis et fait appel à Ike Aronowicz qui finit ses études d’officier. Ike devient officiellement le capitaine du President Warfield le 10 avril 1947. Ce navire est le 90e bâtiment affecté par l'Aliyah Bet depuis la création du Mossad et le 59e depuis la fin de la guerre, il n’est donc pas le premier mais est le plus gros de ces bâtiments et ce voyage peut devenir le plus important de l'histoire de l'immigration illégale.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Exodus_1947

http://thau-infos.fr

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)