SYNOPSIS, Furiani le 5 mai...

 

Le 5 Mai 1992 Romain est heureux ; il va fêter ses huit ans, et le sporting club de Bastia est en

demi-finale de la coupe de France contre l’OM.

Pour son cadeau d’anniversaire, son père Francescu, commentateur sportif voudrait emmener

son fils pour la première fois au stade, seulement Maria, sa mère ne veut pas. Une nouvelle

tribune a été construite à la hâte, c’est une rencontre à hauts risques entre deux équipes

explosives, elle a peur. Et jusqu’à la fin de la journée, Romain passera d’espoir en déception,

jusqu’à ce que son père vienne le chercher.

Malgré ses craintes, sous la pression collective et par amour, Maria cède. Fous de joie, le père

et le fils partent au stade.
20h20, poussée par la ferveur ambiante, Maria les a rejoints, mais la tribune Nord du stade

Armand Cesari de Furiani s’effondre.
5 mai 2020, la vie a repris le dessus ; Romain se souvient de cette journée hors normes ; avant

de basculer dans l’horreur, c’était la fête.

 

Durée : 26 minutes / Genre : fiction / Scénario : Marie Murcia et Corinne Mattei / Réalisation :

Corinne Mattei / Production : Pierre François Cimino pour PASTAPROD /

Dates de tournage prévues : Septembre 2021 / Support: 4K

 

QUI PORTE LE PROJET ?
CORINNE MATTEI, RÉALISATRICE

 

Corinne Mattei est une comédienne, auteure et metteuse en scène Bastiaise. Elle a intégré le cours Florent sur Paris à l’âge de 16 ans. Après 13 années passées dans la capitale à exercer son métier de comédienne pour la télévision et le théâtre, elle décide de revenir s’installer en Corse.

 

Depuis, elle a intégré la compagnie théâtrale U Teatrinu et elle enseigne à L’Université de Corse ainsi qu’au Conservatoire de Musique, Danse et Art dramatique de Corse Henri Tomasi. Touchée personnellement par la catastrophe et membre du collectif du 5 MAI, il est devenu nécessaire pour Corinne de rendre hommage aux victimes en réalisant ce film.

 

Le 5 Mai 2022 aura lieu la commémoration des 30 ans de la catastrophe de Furiani. C’est la plus grande tragédie que le football français ait connue.

 

Les enjeux : La demi-finale de la Coupe de France opposant le Sporting Club de Bastia, petit club de D2, et l’Olympique de Marseille dirigé par Bernard Tapie avec ses stars, Papin, Boli, Olmeta… Lors du tirage au sort du 23 Avril 1992, Thierry Roland dira « Bastia-Marseille, ça va faire exploser Furiani ! ». Les idées les plus saugrenues alors émergent, « avec un tel match, il va falloir agrandir les tribunes ». L’idée est folle et pourtant tout le monde veut y croire ; passer de la tribune Nord de 1700 places à 9500 places en moins de dix jours, avec une capacité totale portée à 18 000 spectateurs.

 

L’histoire nous dira que cette idée n’était pas seulement folle, mais meurtrière.

L’idée de faire un film de fiction sur ce drame qui a marqué l’histoire du football Français et endeuillé à jamais la Corse, Marseille et bien au-delà, m’est apparue comme nécessaire.

 

Plusieurs raisons sont à l’origine de ce désir ; la première est personnelle, j’ai été touchée au plus près par cette tragédie en perdant mon frère de 27 ans.

 

La deuxième, pour l’Universalité de cet évènement tragique ; pourquoi préférer l’argent à la vie d’êtres humains ?
18 victimes, 2 357 blessés ; voilà le bilan de cette tragédie qui était pourtant prévisible mais pas inéluctable. Si seulement…

« 100% de chances de s’effondrer » dira plus tard l’accablant rapport d’expertise.
La tribune Nord du stade Armand-Cesari a été érigée à la hâte, faisant fi de toutes les règles de sécurité au nom du profit et par la pression de toute une région galvanisée. « La tribune de la mort » ne pouvait que s’écrouler comme un château de cartes.

 

Dans le hall du Ministère des Sports, il y a une plaque en hommage aux victimes de cette catastrophe. Sur cette plaque est marqué en corse « Mai più » avec la traduction en français « Plus jamais ça. »

 

Depuis 29 ans de nombreux documentaires ont été tournés sur le drame de Furiani et bien tristement nous renvoient irrémédiablement à cette funeste journée. Chacun se souvient d’un immense amas de tôles, un ballet incessant d’hélicoptères, un stade faisant office d’hôpital, des milliers de supporters allongés sur la pelouse…. Le point de vue de cette fiction se veut différent ; C’est donc sous un autre angle que je veux placer ce film. Cette œuvre fictionnelle relate les heures qui précèdent le drame.

 

Mon désir est de faire revivre le moment d’avant, où la ferveur collective avait envahi les rues, où la nuée de drapeaux flottaient au-dessus des supporters, où chacun se préparait à faire la fête.

Loin des enjeux opportunistes de certains, je mets l’humain au cœur de l’histoire ; je parle d'un contexte qu’on oublie malheureusement encore aujourd’hui lors de grandes manifestations sportives : celui du respect de chacun et de la sécurité.

 

 

NOTRE OBJECTIF : 15 000 EUROS

 

Mais où iront concrètement vos dons ?

 

Nous allons tenter de répondre à toutes vos questions !

C’est dans la région Bastiaise que l’équipe du film s’installera en septembre 2021 pour 10 jours de tournage.

 

Le financement déjà acquis, grâce à la Collectivité de Corse, couvre une grande partie des dépenses essentielles au tournage, ce qui nous permet de pouvoir rémunérer notre équipe technique et artistique, et de couvrir les frais de post-production.

Cependant, la réalisation d'un film implique de nombreux coûts.

Réaliser un film coûte cher, notamment en location de matériel. C’est pourquoi, nous souhaitons allouer une grande partie des dons à la location du matériel cinématographique (caméra, lumières et matériel sonore) qui nous permettra de vous présenter un film d'une bonne qualité visuelle et sonore.

 

Parce que nous travaillons avec une équipe complète (de comédiens, de techniciens, de bénévoles), une grande partie du budget sera consacrée aux frais de transport, d’hébergement et de restauration.

 

S’agissant d’un film historique, l’achat de costumes, la location de lieux ainsi que la création de certains décors afin de rendre l'ensemble réaliste, constitueront également un budget conséquent.

Nous sommes dans l'attente des réponses pour d'autres financements (partenaires, mécènes et diffuseurs) mais sans l'argent de cette collecte, sans votre aide, nous ne pourrons débuter cette aventure.

Nous avons besoin de vous pour couvrir tous ces frais !

 

En contribuant à ce projet, vous nous donnez l'opportunité de raconter cette histoire et de donner vie à ce projet qui nous tient à coeur. Pour chaque don, nous avons fourni des récompenses en guise de remerciement pour votre contribution.

 

Tout euro supplémentaire nous permettra de réaliser un film de la meilleure qualité possible et d’offrir aux différents acteurs du projet les conditions de travail, de rémunération et d’accueil qu’elles méritent.

 

Merci beaucoup pour votre soutien !

c-mattei.jpg