Cilou Blue Berry

Myrtille Singulière

 

Signes particuliers : vit dans une île, la bien nommée.

Adepte des méthodes naturelles en matière de santé & bien-être, elle privilégie l’alimentation végétarienne / hypo-toxique, les plantes, les huiles essentielles, les produits cosmétiques à fabriquer soi-même... 

Elle pratique le reiki, la danse-primitive, la danse-connexion ET la ronron-thérapie... Ses autres activités thérapeutiques :

l'écriture et le cinéma !!

Blog de la Myrtille :

Cilou Blue Berry

Voir aussi la rubrique :

« A propos »

Autres articles :

O pays des mères en veille, Alice s’éclipse…

Khunshiwa, l’insolite au cœur du bien-être

Mon Enfant Inté’Rieur

Corséâme sur un nuage

 

De l’Emergence Heart’istic

Gone with Gérard Guerrieri…

 

Parti pour devenir archéologue - tel Indiana Jones, avec son chapeau marron et son fouet ! - Gérard Guerrieri a choisi de se lancer dans la réalisation ciné, comme ça, sans filet ! Quand on lui demande s’il a tout appris tout seul, sans prendre aucun cours, il répond : « exactement » ! Et donc, que ce soit pour l'écriture, la réalisation, le jeu d'acteur et la direction d'acteur... il laisse parler son instinct. Et il fait ça drôlement bien !

 

Ses premiers pas au cinéma c’était avec des courts métrages : « Post » en 1989 (qui a obtenu le prix du jeune cinéaste au festival du Mesnil-le-Roy), suivi de « I can’t explain » en 1991 (1er prix au 3ème Festival de Bastia) puis « Le Testament du minotaure » en 1996 (1er film corse du Dogme95 - mouvement lancé par Lars Von Trier en 1995)…

 

Voir sa Filmographie : en un clic ICI !

« X-Making », son premier long, sort en 2002. Pour vous faire une idée, en voici 2 extraits :

Extrait 1 : E=MC2... + X.

Extrait 2 : En quête d'identidé.

 

En 2007 c’est au tour de « Fin de règne », dont voici également 2 extraits :

Extrait 1 : Marc-Anto, un prototype

Extrait 2 : Tectonique De Plaques.

 

 

 

 

 

 

 

 

2016. Sortie de « AfrikaCorse », son 3ème long métrage qui a été projeté au mois d’août lors du 23ème Festival européen du film de Lama. « AfrikaCorse » a également remporté le prix du film de fiction corse, décerné le 8 Octobre 2016 lors de la 34ème édition d'Arte Mare, le Festival du film et de l’art méditerranéen.

A ce propos, lire cet article sur Corsenet infos !

 

 

 

Et à présent, quelques questions posées à un réalisateur multi-casquettes et sans étiquette que l’on sent surtout libre d’imaginer, de créer et de faire comme il veut… ce qu’il aime !

***********

A propos de tes 3 longs-métrages : Tournage de film X, Politique, Trésor de guerre, pourquoi ces 3 thèmes ?

Y a-t-il un lien entre les 3, une évolution d'un film à l'autre ?

Je pense que le jour où je saurais je pourrais m'arrêter de faire des films ! Etant donné la « franchise Bio » de mes films (à savoir que j'ai pu faire quasiment ce que je voulais sans pression de diffuseurs ou autres... jusqu'à présent), il doit y avoir certainement un sens introspectif, mais je préfère laisser ça de coté et ne pas y penser, un peu comme si cette ignorance du pourquoi du comment me permet d'avancer...

 

Comment se passe l'écriture du scénario, comment procèdes-tu, combien de temps passes-tu sur l'écriture avant d'envisager la réalisation ?

J'écris relativement vite (je dirais une moyenne de trois mois pour un long), je commence par la fin, et à partir de là j'écris une trame « à rebours » qui me permet d'évaluer plus clairement et de manière plus lucide (voire logique !) la meilleure façon d'arriver à tel dénouement. Je ne sais si d'autres personnes travaillent de la sorte.

 

Comment se fait le choix des acteurs ?

Spéciale :

1/ il y a un 1er choix,

2/ puis l'annonce que ce ne sera pas beaucoup payé,

3/ Épuration, les plus déterminés restent...

4/ 2ème choix...

Ce cycle pouvant se perpétuer selon l'avancement du projet, jusqu'au tournage...

 

Et le choix des musiques, costumes, décors ? Interviens-tu à tous les niveaux, de la réalisation jusqu’au montage ?

Oui, j'interviens à tous les stades de fabrication, avec un soin particulier pour musique, décors, costumes...

A propos de musique, voici le clip réalisé pour « AfrikaCorse » : The Cuddle.

Quelles sont tes sources d’inspiration, univers de prédilection ?

Nous sommes tous sous le coup de tellement d'influences !! Même si pour ma part je pense qu'il en ressort un agrégat de cinéma commercial américain, de mangas, et Monty Python...

 

Comment as-tu vécu ces difficultés rencontrées pour réaliser, produire et diffuser tes films en Corse ?

Comme Rhett Butler* !!... Ceci résumant assez bien ma manière de faire des films...

        * Dans cet extrait de « Gone with the wind » (titre anglais du film « Autant en emporte le vent ») : Pour rappel, ce film raconte l'histoire de la jeune Scarlett O'Hara (Vivien Leigh) et du cynique Rhett Butler (Clark Gable) sur fond de guerre de Sécession… Dans la scène de l’extrait, la guerre fait rage, les Sudistes reculent, les blessés affluent à Atlanta. Rhett Butler aide Scarlett à fuir la ville menacée par les Nordistes…

 

Qu'as-tu ressenti lorsque ton film a été primé au festival Arte Mare ?

Content. Je me suis dis que j'étais dans le bon timing... que si j'avais terminé mon film plus tôt, je ne l'aurais pas eu, et que tout ça n'était pas en vain...

 

Comment vois-tu les choses pour ton prochain long-métrage ? Pourrais-tu envisager l'idée d'un financement participatif ?

Mes films se fabriquent de façon tellement chaotique que je suis incapable de te répondre ; pour le moment !...

 

Bon, et puis le dimanche 27 novembre 2016, tu étais au Festival de Beauvais (en présence de Michel Ferracci, Emilie Dequenne - qui a sélectionné le film - et de comédiens et techniciens de la capitale ayant participé au tournage) : Alors, comment c’était ?

AFRIKACORSE à Beauvais, ce fut grandiose : salle comble. Un grand MERCI à tous les beauvaisiens et beauvaisiennes qui ont eu la curiosité et le plaisir de découvrir AFRIKACORSE ; sélectionné par Emilie Dequenne et présenté par Christophe Carrière, et projeté juste avant l'excellent film « Maman a tort », avec Emilie. Coco Orsoni (Simone dans le film) et moi-même avons fait le déplacement depuis Bastia, sont venus aussi Michel Ferracci (Brutus), Lucie Peltier (Geneviève, la fiancée de Mathurin, joué par Gérard Guerrieri), Dorothée Jouan (la scripte), Marc Andreani (Injam Production), Pierre Antonetti (le notaire), Fabien Jegoudez (Von Gruebenstadt, l'agent double de RDA), Patrick Boucher (le Majordome de Herr Oberst, alias Don Pierre Salasca !). Tous réunis au superbe CINESPACE de Beauvais...

A propos d’Emilie Dequenne à Beauvais, lire cet article-interview !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AfrikaCorse, le synopsis

Corse 1974 : A la suite du décès de leur mère, trois frères, Brutus, Anto et Mathurin, nés dans une période trouble de la guerre, et dont aucun des actes de naissance n'est répertorié, apprennent lors de l'ouverture testamentaire que l'un d'eux est né d'une relation illégitime avec un officier SS. Celui-ci seul aura droit à la part de son père, à savoir le trésor de Rommel, dont la mère prétend être la seule à connaître l'emplacement exact.

            Le nom du fils en question n'étant pas mentionné dans le testament, le notaire se voit donc chargé d'enquêter et de retrouver le descendant de l’officier SS. Pour cela il est secondé par Von Gruebenstadt, un attaché de l'ambassade de RDA. Pris au dépourvus, les trois frères se livrent une guerre sans merci, à qui est le plus "digne" d'être apparenté au pangermanisme. Cela ne va pas sans mal, sachant que Brutus est un fier et valeureux combattant de l'armée française, Anto est membre du parti communiste, et Mathurin s'apprête à célébrer son mariage avec une riche héritière israélite… 

Ajouté à tout cela qu'un groupuscule néo-nazi schismatique s'intéresse de très près à l'affaire… 

 

Source : Corse Net Infos

 

 

Pour info, voici la liste des salles de Corse qui ont déjà projeté « AfrikaCorse » : le cinéma Le Régent à Bastia, le cinéma L’Ellipse à Ajaccio, le cinéma l'Excelsior à Abazzia (Prunelli di Fiumorbu), le cinéma Le Fogata à Ile rousse, le centre Culturel à Porto-Vecchio et le cinéma l’Alba à Corté… Et puis après le Festival de Beauvais, quelle sera l'actu pour « AfrikaCorse », les prochains lieux et dates de diffusion ?

 

Pour le savoir, rendez-vous sur la page Facebook consacrée au film…

Page Facebook : AfrikaCorse

Et en attendant la sortie du coffret DVD contenant la trilogie « AfrikaCorse », « Fin de règne » et « X-Making » - et oui, ce qui est dit est dit M. le producteur (Marc Andreani) !!, voici, pour ceux qui n’ont pas encore vu le film, la bande-annonce de « AfrikaCorse » de et avec Gérard Guerrieri, entouré de Michel Ferracci, Jacques Leporati, Pierre Antonetti, Don Pierre Salasca, Fabien Jegoudez...

 

Voir aussi d'autres extraits des films sur la « Gérard Guerrieri TV » (You Tube).

Cilou Blue Berry

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)