“BAD MODE”, le triomphe de Hikaru Utada

 

Dans un nouvel album aux tonalités enivrantes, la plus célèbre des chanteuses

japonaises offre à son public un travail empli de sensibilité.

27.01.2022 / Miranda Remington   ​“BAD MODE” (2022). Sony Music Labels Inc.

 

En 1999, alors qu’elle était âgée de 16 ans, Hikaru Utada sortait son premier album, First Love,

une alliance exaltée de J-pop, R&B et de textes puissants, qui ne ressemblait à rien de ce qui

avait jusqu’alors été fait au Japon. Deux décennies et dix albums plus tard, l’artiste continue

d’investir de nouveaux territoires.

BAD MODE — un album publié en ligne par Epic Records Japan / Sony Music Labels le 19 janvier 2022 — brille par sa contemporanéité. Ses principaux morceaux, aux influences pop maximalistes, résonnent avec une identité plurielle et la diversité du paysage culturel japonais. Ses mélodies sont soutenues par une jeune génération de producteurs internationaux — de l’américain Skrillex à A.G. Cook, directeur du label londonien PC Music — désormais associés à la musique de Hikaru Utada. D’autres moments allient un disco groove relaxant, un tempo renvoyant au soleil éclatant des Baléares et des rythmes sensuels des années 2000 ; en somme, la recette d’un bonheur simple associée à une superbe prestation vocale.

 

L’icône des icônes

Surnommée “Hikki” ou “Utada” par ses fans, Hikaru Utada est née à New York dans une famille de musiciens, et écrit ses propres morceaux depuis son plus jeune âge. L’explosif First Love — et ses titres phares tels que “Automatic”, “time will tell”, et “Movin’ on without you” — est toujours l’album japonais le plus vendu de l’histoire. Si Hikaru Utada a annoncé sa non-binarité en 2021, ses albums Distance (2001), DEEP RIVER (2002) et Exodus (2004) lui ont permis d’être considérée comme la première femme artiste asiatique à s’être faite une place sur la scène musicale occidentale.

L’industrie de la musique japonaise a tendance à pousser les artistes à entrer dans un schéma préétabli, conduisant notamment les femmes à présenter une image conforme à nombre de stéréotypes. Pourtant, à travers ses textes, sa sincérité et sa personnalité, Hikaru Utada a le don de dépasser ces cadres. Sa musique, reflet de son autonomie et de sa capacité de réflexion, lui permet de créer des mélodies disruptives adoubées par un large public depuis plus de deux décennies. La place et l’influence de Hikaru Utada sur la scène pop internationale et la culture japonaise dans sa globalité sont aujourd’hui établies.

 

Les chansons du renouveau

La sortie de BAD MODE en 2022 a mis fin à une période difficile pour Hikaru Utada — qui avait mis une pause à sa carrière. La frustration de son public a été apaisée au fil de la sortie de ses nouveaux morceaux, ses fans étant séduits par la capacité de l’artiste à se réinventer. Des morceaux tels que “PINK BLOOD” permettent à Hikaru Utada de conserver un style porté par l’intensité des textes abritant sa mélancolie, tout en intégrant des rythmes propres à la pop intense actuelle.

En parallèle, preuve de l’influence de son travail, les collaborations de l’artiste dépassent les frontières de l’univers musical. Ainsi “Face My Fears” avec Skrillex a intégré la bande originale du très populaire jeu vidéo Kingdom Hearts III, tandis que “One Last Kiss” avec A. G. Cook, accompagne le dernier épisode de l’anime EVANGELION:3.0+1.0 THRICE UPON A TIME. Des chansons de Hikaru Utada ont par ailleurs été produites en collaboration avec Sam Shepherd, producteur de musique électronique, également connu sous le pseudonyme de Floating Points. Parmi ces morceaux “BAD MODE”,  et “Kibunja Naino (Not in the Mood)”.

Hikaru Utada a toujours évolué aux marges de la J-pop, sa voix témoignant d’une personnalité à la fois déterminée et sereine. La profondeur de sa musique incarne à elle-seule son époque. De retour sur les devants de la scène, l’artiste bouleverse les contours du monde de la pop, adressant un message direct et sincère à son public.

BAD MODE (2022), un album de Hikaru Utada produit par Epic Records Japan / Sony Music Labels.

Hikaru-Utada-2.jpg