Louis Philippe Casanova

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sociologue de la communication

Chercheur sociologie et psychologie

Le 14 juillet : L'Histoire souvent n'est pas ce qui est dit...

Le 14 juillet, une date qui résonne mais pratiquement plus personne ne sait ce que cela représente !

A la question : quel événement cette date commémore ?, tout le monde réponds " à la prise de la Bastille "...

 

La Prise de la Bastille, c'est en fait deux événements consécutifs que l'on veux cacher :

Dans l'imaginaire populaire c'est la date de la prise de cette forteresse, symbole de l'absolutisme et de l'arbitraire royal, qui est fêté... En fait c'est faux !

1/ Cette citadelle quasi vide fut prise " sans coup férir " dans un massacre de sang et de fureur par un peuple ivre de colère, le gouverneur De Launey fut décapité et certains insurgés burent son sang !!!

2/ Les jours suivants la corporation des commerçants des quais de Seine obtinrent la permission de démonter la bâtisse et d'installer leurs commerces en remplacement ... Pour " masquer" ces deux événements il sera instauré la date du 14 juillet comme fête nationale mais il s'agira du 14 juillet 1790 Jour de la fête de la fédération initiée par le marquis De Lafayette, pour fêter les fédérés des gardes nationales de france ; événement de réconciliation et d'unité de tout un peuple (du moins c'était la volonté affichée) et ce sera en 1880 que l'assemblée nationale française, sur proposition du député Raspall, adoptera le 14 juillet comme fête de la République Française...

 

Lorsque l'on étudie sociologiquement l'histoire de la révolution française on s'aperçoit qu'il s'agit d'une véritable volonté de l'ensemble des acteurs non seulement de travestir certains événements mais également de cacher que ce fut un champ de bataille entre deux conceptions de la société, ce fut une guerre sans merci, âpre et sanglante entre les " libéraux" dont le chef de file était le marquis De Lafayette et les "sociaux", combat qui cessa après la mort de leur chef de file : Maximilien Robespierre Et comme ils demeurent les grands perdants de la Révolution Française il ne reste d'eux que la vindicte et les " fausses vérités " des vainqueurs...

 

Aucun des sociaux n'a eu en france son nom donné à une rue une place un square ( ou dans de très rares occasions)....

Ce qui paraît étonnant car ils ont portés eux aussi l'idéal révolutionnaire et tournés leurs actions vers les plus défavorisés...

Le soir même où le dernier d'entre eux fut exécuté Toutes les Lois sociales qu'ils avaient réussis à faire voter furent abrogées !!! Leur "testament" résonne encore mais n'est toujours pas écouté :

" Toute Société se doit de préserver les droits imprescriptibles de l'être humain et le premier de ces droits celui à l'existence "

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)