Moteur hydrogène, ce n'est plus de la fiction... 

 

#DanielKern FEV, spécialiste de l'ingénierie des groupes motopropulseurs, affirme qu'il accélère le rythme du développement des moteurs à combustion interne à hydrogène (ICE).

Selon le professeur Stefan Pischinger, président et chef de la direction du groupe FEV, "Le moteur à combustion interne à hydrogène est une option robuste et rentable pour le transport sans CO 2 . Il peut être mis en œuvre dans l'infrastructure de production actuelle de manière relativement simple et offre un potentiel pour les véhicules existants. Néanmoins, en raison de ses propriétés chimiques spécifiques telles que de larges limites d'inflammabilité et un délai d'allumage court, l'hydrogène pose certains défis pour le développement des moteurs à combustion interne, que FEV s'attaque avec succès."

Tout ce que vous pouvez savoir sans vous embêter à aller fureter sur la toile :

           https://www.h2-mobile.fr/dossiers/fonctionnement-voiture-hydrogene-comment-ca-marche/

et ici : https://theconversation.com/comment-fonctionnent-les-voitures-a-hydrogene-145779

L'hydrogène utilisé comme carburant présente, à l'évidence, deux avantages majeurs : il peut être produit à partir de n'importe quelle source d'énergie et n'émet pas ou peu de polluants lors de son utilisation. L'idée n'est pas nouvelle, mais sa mise en œuvre dans le secteur des transports se heurte à de nombreux verrous scientifiques et technologiques, et surtout économiques, qui sont autant d'obstacles à une diffusion de masse notamment sur le marché de l'automobile. La recherche est aujourd'hui très active pour trouver des solutions efficientes et pertinentes vis-à-vis des approches batteries seules. Mais le déploiement généralisé de cette solution est envisagé à long terme.

Aujourd'hui on entend tout et n'importe quoi, en fait ce n'est pas n'importe quoi c'est comment rentabiliser ce carburant ? C'est facile on s'approprie le marché et on complexifie la production. Résultat ce sont toujours les grands groupes qui se frottent les mains. Mais nous ne sommes plus à l'âge de la révolution industrielle, où on obligeait les populations à entrer sous terre pour des salaires de misères... Car aujourd'hui on semble ne pas en sortir du pétrole ou du charbon... alors que OUI !

L’hydrogène peut aussi être produit à partir d’eau et d’électricité, c’est l’électrolyse de l'eau. L’électrolyseur sépare une molécule d’eau en hydrogène  et en oxygène. Cette voie est encore peu répandue car nettement plus coûteuse (2 à 3 fois plus chère que le reformage du gaz naturel) et réservée aujourd'hui à des usages spécifiques, comme l’électronique, qui requièrent un niveau élevé de pureté.
Il faut se poser la question, pourquoi est-ce plus cher ?
OUI on se moque de nous car nous sommes pris entre les tenailles financières, qui comme pour les études des virus se moquent de nous et jouent avec les peurs des contaminations.

Allons-nous devenir comme Howard Hughes ?

 Se laisser imposer ainsi sans savoir par peurs des contraintes dites sanitaires, n'oublions pas que nous sommes des êtres vivants et mortels.
Bien sûr il faut être prudents, et agir en conséquence, mais nous sommes intelligents aussi...
Rires !

Josépha