Ambre Hellemes

Mira'Belle Conceptu'Elle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signes particuliers : Vit à Arles, aime les livres anciens, les contes et légendes d’ici et d’ailleurs… Elle rêverait de retrouver les traces de ces civilisations englouties ou disparues (Atlantis, Mayas, Aztèques…).

 

L'illustration d’Ambre Hellemes a été réalisée par : Olivia Franceschi, graphiste illustratrice originaire de Haute-Corse.

Et voici la nouvelle qui parle d’Ambre : "Happy Culture"

 

Autres articles :

 

 

« Mythe ? Ô Manne… »

par Ambre Hellemes, l’une des 3 Mira’Belles Conceptu’Elles

 

 

Cet article est illustré par la vidéo « Seberg / Gary : Love Story », que vous pouvez (re)découvrir en cliquant ICI .

 

 

Article rédigé suite à la causerie de Jérôme Camilly sur Romain Gary, qui a eu lieu le Samedi 17 Mai 2014 à la Mairie Annexe de Sarrola Carcopino.

 

Le 16 Octobre 1963, à 16h, Noël Sarrola, alors maire de Sarrola Carcopino, a célébré le mariage de Jean Seberg et Romain Gary.

 

Une dispense pour le délai de publication des bancs (quelques heures au lieu de 10 jours) leur avait été accordée sous prétexte d’urgence. A cause de sa sympathie pour les Black Panthers, Jean Seberg, traitée de « putain blanche », était poursuivie par les services secrets, qui cherchaient à « casser sa carrière ». Romain Gary voulait la protéger en l’épousant de façon précipitée. Ils sont arrivés par avion, se sont mariés le jour-même, ils ont dîné à l’hôtel Campo, puis ils sont repartis le lendemain par bateau…

 

Romain Gary. Un homme pluriel, écrivain à multiples facettes.  Enclin au fatalisme.

Jean Seberg. Une femme singulière, actrice à l’unique fossette. Pétrie d’idéalisme.

 

Lui. Roman Kacew. Ecrivain et diplomate d’origine russe.

Né le 8 Mai 1914. Mort le 2 Décembre 1980. A l’âge de 66 ans.

 

Elle. Jean Dorothy Seberg. Américaine, de l’Iowa.

Née le 13 Novembre 1938. Morte le 30 Août 1979. Elle allait sur ses 41 ans.

Leur rencontre en 1959. Elle a 21 ans. Lui, 45.

Plus de 24 ans de différence d’âge…

Un fils naîtra de leur union : Alexandre Diego Gary, en Juillet 1962.

 

Deux saltimbanques. Elève et Pygmalion ?

Elle est jeune et jolie. Pour lui, c’est un kdo de la vie.

 

Elle a joué dans deux films d’Otto Preminger : « Jeanne d’Arc » en 1957 et « Bonjour tristesse » en 1958 (adaptation du livre éponyme de Françoise Sagan).

Jean Seberg était l’actrice fétiche de la Nouvelle Vague.

François Truffaut voyait en elle une nouvelle diva.

Dans sa fossette, c’était tout le charme d’une Amérique décomplexée qui trouvait à s’incarner…

 

Le mariage de Jean Seberg et Romain Gary est donc célébré en Corse en 1963.

 

Leur séparation en 1968. Leur amour était « à bout de souffle », clin d’œil au film de Godard, dans lequel Jean Seberg donnait la réplique à Jean-Paul Belmondo, en 1960…

 

Leur amour au cinéma. Sur grand écran.

Voulait-il trouver derrière (cette « camera oscura ») la vraie vie ?

Ils ont tourné deux films quand ils étaient ensemble :

« Chien blanc » et « Les oiseaux vont mourir au Pérou » en 1968.

Puis, plus tard : « Kill (Police Magnum) » en 1972.

 

Deux suicidés de la vie…

Elle, d’une surdose de barbituriques noyés dans l’alcool.

Lui, d’une balle en pleine bouche, après avoir laissé cette note :

« Aucun rapport avec Jean Seberg »…

 

Grand charmeur, Gary cultivait le goût de la farce et de la grandiloquence.

Inventeur né, il avait un don pour la mystification.

 

Cet homme à l’imaginaire foisonnant a voulu faire de sa vie un roman.

Transformer en légende les choses…

 

Il aimait les pirouettes et tentait de calmer ses angoisses en étant multiple, quitte à s’inventer une autre paternité, et à être publié sous différentes identités....

 

Alors, Romain Gary, le mythomane ? Vrai-ment ??

Ou alors Mythe ? Ô Manne…

 

Ambre Helleme

Mira'Belle Conceptu'Elle

 

 

A noter que la nouvelle qui parle d’Ambre : « Happy Culture » est extraite du recueil Sponda – Nouvelles Rives, un livre à découvrir !!

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)