Le café du Kibboutz Naan : des pieds à la bouche, une mutation à l'israélienne

Israël - le 18 octobre 2019 - par Claudine Douillet.

 

 

Les cafés à travers le pays ouvrent et ferment à un rythme vertigineux, mais certains sont devenus une institution mythique.
Quelle est leur histoire  ?

Allons du côté du Kibboutz Naan, l'histoire commence par les pieds et se finit sur une table, ou autrement dit, de la cordonnerie à la Shakshuka

Voici comment tout a commencé: au cœur du kibboutz, parmi d’énormes eucalyptus et ficus, se dresse fièrement l’un des cafés les plus décontractés, le café de quartier à caractère kibboutz, comme si il faisait parti toujours de ce paysage bucolique.

Les propriétaires, Orly et Ira Seligman, membres du kibboutz et parents de trois enfants, installent leur café de leurs propres mains, un endroit qui comprend également un magasin  de seconde main, un dépôt vente.

Ils vivent, respirent l’art et la créativité. Lui s'était engagé dans la musique et  la danse. Mais, le  café était un rêve partagé, qu'il réalise enfin, en 2006 et qui rejoint le magasin vintage créé précédemment.

 

 

L'ancien bâtiment abritait autrefois le cordonnier mythique du kibboutz. Benny Naan, se souvient encore quand Joseph le cordonnier, un artisan comme on n'en fait plus, deux fois par an, mesurait sa taille de pied: pour l'été, c'était les sandales bibliques et au début de l'hiver, les souliers en cuir, noirs ou rouges.

"Nous avons pu rénover avec l'aide d'amis et nous continuons à innover", a déclaré Ira. "Cela fait partie du concept - trouver de vieux meubles, rénover, ajouter, certaines choses sont aussi à vendre."

L'endroit regorge de meubles vintage, de canapés et de nombreux posters sur les murs. Il y a une vaste cour entourée de verdure, en face de l'ancienne grange à grains, ainsi que Martin, le chat qui finalement s'est avéré être une femelle mais qui n'a pas l'intention de changer de nom pour l'instant et qui correspond parfaitement à l'atmosphère du lieu.

 Notre café : "L'Italian Coffee Diama, a été sélectionné à l'issue d'une campagne de dégustation et nous a ouvert à l'atmosphère d'un café de quartier en gardant son caractère collectif du kibboutz chaleureux, vif et anti-licences"

Le plat demandé : "Shakshuka méditerranéenne, sortant directement de la poêle de la  cuisinière,  bien chaude avec des tomates fraîches, de la gambe, du piment et des poivrons et aubergine frites et crème d'aubergine et fromage feta."

A cela s'ajoute à présent : "des quiches avec tout ce que nous achetons, car nous avons décidé de nous concentrer uniquement sur les plats que nous produisons nous-mêmes."

Qu'est-ce qui a changé ? "Il faut savoir que nous avons commencé sans aucune connaissance culinaire. L'atmosphère était électrisante, mais les résultats un peu moins. L'authenticité a attiré de plus en plus de gens et l'endroit s'est imposé, ce qui nous a obligés à nous spécialiser et à remplacer la quasi-totalité du menu. En termes d'aménagement, nous évoluons constamment. Cela fait partie du problème. Nous avons également ajouté un autre coin, dans la cour dehors. "

Moment inoubliable : "Ce café a été l'allumette de notre histoire"
David, qui a étudié dans un studio de kibboutz et a travaillé avec nous à la plonge, connaissait Yael, qui dirige le magasin ici. Et c'est ainsi que l'amour est naît et ils se sont mariés il y a un mois."

Personnes célèbres qui ont visité les lieux : "Shem Tov Levi est tombé amoureux de Shakshuka et revient régulièrement.
Il n'y a pas si longtemps, Danny était ici à San et Yoshi Sadeh, participant à un événement privé. Danny était enthousiaste au sujet de la "foukacha"* et a promis de revenir."

Mais qui se rencontre ici ? : «Tous les matins,  on peut voir des réunions de personnes autour de leur ordinateurs portables venir prendre un bon bol d'inspiration.
Des mères en congé de maternité et les réunions de réflexion de celles qui s’échappent de la grande ville. Chacun trouve son propre espace.
Il y a aussi, les retraités locaux qui viennent dans l'après-midi autour d'un café.
Il y a également la session des  femmes anglo-saxonnes, qui dégustent un smoothie vert avec des bavardages effervescents dans leur langue maternelle.

*La focaccia est un pain de forme plate et cuit au four. Originaire d'Italie, elle est historiquement liée à la pizza, dont le style et la texture sont similaires. Elle est également considérée comme la version italienne de la fougasse. Elle peut être agrémentée d'autres ingrédients. Elle est généralement assaisonnée avec de l'huile d'olive et du sel, et parfois des herbes, et éventuellement agrémentée d'oignon, de fromage, de viande ou de légumes.

A visiter....

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)