Pierre RABHI...
"La société ne changera pas parce qu'on mange bio"
 

Pierre Rabhi s’en est allé rejoindre la mémoire du vent. 

Par ses pratiques et par ses idées, il a marqué la mouvance écologiste française. Pionnier de l'agro-écologie,

écrivain, philosophe, Pierre Rabhi s'est éteint samedi à l'âge de 83 ans des suites d'une hémorragie cérébrale,

a indiqué à l'AFP son fils, Vianney.

Ce militant de la cause environnementale avait publié de nombreux ouvrages qui ont rencontré un succès

indéniable.  À l'image de Vers la sobriété heureuse, plaidoyer sur la "joie de vivre dans la simplicité", vendu à

plus de 460.000 exemplaires. 

C’est un être exceptionnel à qui nous devons tant. Il prônait l’insurrection des consciences pour préserver la

beauté de notre monde dont sa biodiversité, notre vital.
Immense émotion et immense reconnaissance pour cet être magnifique simple et courageux.

Pierre Rabhi, de son nom d'origine Rabah Rabhi, né le 29 mai 1938 à Kenadsa en Algérie et mort le 4 décembre 2021 à Lyon, est un essayiste, romancier, agriculteur, conférencier et écologiste français, fondateur du mouvement Colibris et « figure représentative du mouvement politique et scientifique de l'agroécologie en France ».

Sa pensée est inspirée par le mouvement anthroposophique, dont il promeut l'application agricole pseudo-scientifique appelée « biodynamie ». Très populaire pour ses appels à penser l'agriculture autrement et sa défense de la sobriété, il est néanmoins critiqué pour ses prétentions en matière de méthodes agriculturales relevant de la superstition, ainsi que pour une certaine proximité avec des penseurs aux idées conservatrices, et pour une « forme d’écologie non politique, spiritualiste et individualiste ».

rabhi-pierre.jpg