Delphine Alliens

 

            "Je te regarde parce que tu ne me vois pas."

Une artiste, oui... on se demande comment un si petit bout de femme

peut nous envoyer de telles ondes au travers de ses tableaux. On est 

réellement secoués. J'aime à plonger dans une œuvre comme on entre

dans un bassin, on ne voit pas le fond, on est inquiet et pourtant on s'y

baigne.

"Ça prend aux tripes. C'est la prison de quelque chose qui ne va pas.

Puis, c'est l'idée inconsciente et obsessionnelle de le dire, d'exprimer

cette émotion qui ronge. C'est un travail laborieux de recherches,

d'observations, d'attentes et de patience. Le trait est la matérialisation

de cette parole cachée et sacrée, enterrée en moi. Le trait est ma

libération, il est le mot que je ne prononce pas, il m'autorise à

m'exprimer, il est ma légitimité et mon guide vers une compréhension

de mon existence.

 

Peindre n'est pas une passion, c'est un état d'urgence et de survie,

c'est un équilibre émotionnel.

Ainsi, j'ai naturellement orienté ma création vers le portrait et la figure

humaine. Même en dehors de mes travaux, j'ai besoin de lire et de me

nourrir au travers d'autres influences et sentir ce qui s'en dégage émotionnellement, je cherche l’expressivité du trait, du regard, de la posture et du mot qui se rapproche au plus prés de l'humain et de ses abîmes.

Alors je peins mes peurs, mes souffrances mais aussi celles que je vois et perçois chez les autres, leurs visages, leurs postures, leurs atmosphères.

Je suis blessée, tous les jours, d'observer l'horreur d'une société contemporaine dans laquelle je vis. Je ne la comprend pas, ni son conformisme, ni son immobilisme et je ne m'y reconnaît pas. Et pourtant je dois vivre avec elle, m'adapter, alors je cris en silence et je peins.

Ce cri est ma parole inconsciente et sacrée. C'est un cri d'impuissance, c'est un cri qui se reconnaît dans l'abandon et l'exil, dans la perte d'un amour et les liens brisés. Il est froid, silencieux et cruel, il raconte le vide de l'être aimé et la perte de l'identité.

C'est un appel. Ce cri, c'est aussi ma renaissance, mon espoir, ma force, ma résilience. Je cherche des vérités comme autant de visages et d'identités qui me manquent dans une société dépourvue de liens. "

Nous n'avons pas eu envie de détourner et envie de mettre en présentation ce texte de présentation du site web de Delphine Alliens, tant il nous a paru beau et reflétant sa personnalité. Douceur et force....

Toulouse a de la chance d'avoir en son sein une telle artiste !

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)