Trésors de Champagne viennent en Corse...

Suite...
merci à Antoine Chiquet des Champagnes "Gaston Chiquet" qui a bien voulu prendre le temps de répondre à nos questions...

4/ Quelle recette proposeriez-vous à nos lecteurs à base de Champagne ?

Pour les recettes à base de Champagne, c’est relativement simple. Le Champagne est avant tout un vin blanc, effervescent certes mais vin quand même, donc toutes recettes à bases de vins blancs s’accommodent très bien avec le Champagne, son acidité et sa sucrosité apporte souvent « un petit quelque chose de plus » aux recettes…

On peut même imaginer avec de très vieux Champagnes trop oxydés avec des arômes de noix (plutôt négatif pour un Champagne) ressemblant un peu à la typicité des vins jaune du Jura, cuisiner un poulet de Bresse aux morilles.

Une Cheffe étoilées en Italie (Nadia Santini, première femme étoilée Michelin au monde) élaborait un « Risotto aux Champagne Blanc de Blanc d’Aÿ grand Cru Gaston Chiquet et à la truffe d’Alba », nos Parents ont eu la chance de le déguster sur place, ils en ont gardé un souvenir impérissable. Pour ma part c’est une recette que je reproduis, évidement avec notre Blanc de Blancs si particulier d’Aÿ (Gaston notre Grand Père et notre Père Claude ont été les premiers vignerons en Champagne à élaborer un Blanc de Blanc sur le fameux grand cru d’Aÿ de Pinots Noirs en 1950) et avec de la truffe Champenoise (nous avons une petite production en Champagne de truffes noirs du type truffe de Bourgogne, production remise au jour mais historique)…

Je vous conseillerai aussi, vous qui êtes insulaires, des recettes de poissons à cuisiner au Champagne, et que dire d’une langouste du Cap Corse (il me semble très renommé) mais là je choisirais le Champagne uniquement en accompagnement…

Que dire aussi de votre charcuterie et de vos fromages avec comme accompagnement le Champagne, c’est un assemblage de nos deux cultures qui se marient parfaitement, restons quand même sur des fromages pas trop forts surtout quand ont les associent à des confitures de figues par exemple, là le coté sucré/Champagne s’accorde moins bien.

Pour ma part, j’ai un excellent souvenir d’un Brocciu frais accompagné de notre Champagne Rosé…

5/ Avez-vous eu à défendre votre appellation « vins de Champagne » ?

Notre appellation Champagne fait partie des appellations les plus renommées au monde, comme toute réussite nous attirons les convoitises et sommes très imités que ce soit par des vins portant illégalement le nom de Champagne, des vins de contrebandes copiant certaines grande marque Champenoises, ou encore le nom Champagne apparaissant sur tout autre produits ayant aucun rapport avec le vin.

Notre Comité Interprofessionnels des vins de Champagne, le CIVC, dénommé désormais « le Comité Champagne » a pour rôle entre autre de sauvegarder et de promouvoir notre appellation. En bientôt 80 ans d’existence, celui-ci après de multiples démarches œuvre auprès de différentes nations pour faire reconnaître notre appellation, aujourd’hui les ¾ du monde ont reconnus notre appellation Champagne comme la Chine (pourtant pays de la contrefaçon), seul quelques pays ne la reconnaissent pas encore, comme la Russie bien que des pourparlers soient toujours d’actualités, les USA idem, bien qu’ils y aient des avancées mais un peu au point mort depuis l’arrivée du Président Trump, aussi encore quelques états d’Amérique du Sud également, mais nous y travaillons toujours.

Dans tous les états ayant reconnues notre appellation Champagne, le mot « Champagne » est protégé et ne peut être utilisé que ce soit pour des vins ou tout autre type de produit.

Le Comité Champagne possède une collection d’objets hétéroclites, comme du dentifrice au Champagne, des briquets utilisant le mot Champagne, des savons, des baumes, des cigarettes, des vêtements, du miel au Champagne, etc…

Deux affaires mémorables gagnées par notre Comité restent célèbres :

- le parfum Yves Saint Laurent appelé « Champagne » dans les années 90

- et une autre affaire qui a marqué les esprits également: le village Suisse dénommé Champagne qui avait tenté de faire reconnaitre sa production ce vin comme « Vin de Champagne ». Son nom n’a jamais été remis en cause, en vieux français « champagne » signifie campagne mais ce village, historiquement petit producteur de vin, ne vinifiait pas sur son village mais auprès d’une coopérative d’un bourg voisin. Fin des années 90 celui-ci décidait de produire son vin sur son propre terroir sous le nom de « Vin de Champagne ». Le Comité Champagne a réussi a prouvé qu’il y avait détournement de notoriété, comme pour la plus part des objets insolites cités plus haut.

Nous évoquions plus haut le « Ratafia Champenois », il y a encore très peu de temps celui-ci s’appelait : « Ratafia de Champagne », nous avons décidés de modifié son nom pour que le mot Champagne n’apporte pas la confusion auprès des consommateurs avec notre vin de Champagne.

 

6/ quelles actions concrètes avez-vous réalisées pour créer un Champagne « bio » ?

La Champagne à travers le Comité Champagne c’est donner comme objectif d’aller vers une viticulture 100 % écologique avec deux voies possibles :

  • La première par la viticulture raisonnée que l’on appelle Viticulture Durable en Champagne (VDC) qui est une certification reconnu par l’état.

  • La deuxième voie, par la Viticulture Biologique, certifié également.

La différence entre ces deux types de certifications est qu’en VDC nous pouvons utiliser des fongicides issus de la chimie de synthèse et qu’en Bio vous ne pouvez qu’utilisez que des fongicides issus de la chimie naturel (exemple : le cuivre qui fait partie des métaux lourds et reste dangereux utilisé en excès. Autre exemple, la radio activité est naturelle aussi elle peut soigner aussi mais tuer également).

Comme le disait un scientifique du 19° siècle : « rien n’est dangereux, tout est dangereux, c’est la dose qui fait le danger »…

La Champagne c’est donner aussi pour objectif de tendre vers 100% des exploitations certifiés (VDC, Terras Vitis, Bio, HVE 3, etc..) dans les 10/15 prochaines années…

 

 

7/ Votre regroupement est-il en confrontation avec les autres maisons de Champagne ?

La Champagne s’étend sur 34 000 hectares, regroupe environ 4 500 producteurs de bouteilles de Champagne sur les 15 000 producteurs de raisins. Que ce soit, les négociants ou nous producteurs de bouteilles de Champagne comme notre association le Club Trésors de Champagne, nous avons tous une philosophie commerciale, je ne dirais pas que nous nous confrontons mais il y a toujours une concurrence même si elle reste amicale et de bienséance.

La Champagne par ses terroirs, ses producteurs, ses négociants reste synonyme de diversité, ce qui en fait aussi sa richesse aromatique et sa qualité, chaque vinificateur, à travers son terroir, sa façon de vinifier, d’assembler va communiquer sa personnalité à son vin, à son Champagne, chaque Champagne sera différent, il y en aura pour tous les goûts si je puis m’exprimer ainsi.

 

Nous avons tous aussi la même passion, la passion du Champagne, ce fameux vin de Champagne qui a fait notre renommée à travers les siècles. Nous ne sommes pas concurrents mais collègues. Dans le Club Trésors de Champagne, nous sommes plus que des collègues, nous sommes une famille, nous représentons l’authenticité, nous produisons nos Champagne de A à Z, nos Champagnes de terroirs sont à notre image et nos clients sont nos amis.

 

Pour en savoir plus :

https://www.boutique-tresors-champagne.com/

https://www.passionsante.be/index.cfm?fuseaction=art&art_id=22529

 

https://www.regal.fr/produits/a-boire/le-champagne-en-7-questions-9056

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)