Pierre-Paul Battesti

 

Vit à Calcatoggio

Voir la bio en entier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Né en 1957 au Canada à Montréal

 

Autres articles :

- JONONE

- Si tu es noir tu es né en prison

- Le Tipping Point

- Le 14 juillet, Révolution

- Rentrée de MEDIA CORSICA

- Au secours Charles !

Hyperloop : le train à très grande vitesse pourrait relier la Corse et la Sardaigne

Après un appel à projets, Hyperloop One a sélectionné 34 dossiers dans le monde, dont celui de l'île de Beauté.

La société Hyperloop One dévoile en photos les avancées de son tube DevLoop qui servira aux tests grandeur nature du train du futur : un nouveau type de transport qui pourrait relier la Corse et la Sardaigne en 12 secondes. 

Voyager plus rapidement qu'un avion c'est toujours plus près de la réalité. Le projet Hyperloop, sorte de train futuriste à sustentation magnétique, continue d'avancer à grands pas. La société, fondée par Elon Musk, vient de dévoiler les premières images du prototype de test, installé dans le désert du Nevada. Il s'agit d'un tube aérien, long de 500 mètres, pour 3,3 mètres de diamètres à l’intérieur duquel il devrait circuler un train qui pourrait atteindre une vitesse de 1000 km/h.    
Les démonstrations publiques auront lieu dans quelques semaines et seront présentées, par la suite, à Dubaï où pourrait bien s'installer le premier réseau Hyperloop du monde. 
Parmi les projets retenus, celui reliant Corse et Sardaigne présente de fortes chances d’être concrétisé même s’il doit encore passer plusieurs phases de sélections. 
Apparemment, la sélection finale, au mois de mai, permettra de connaître les 12 projets retenus et 3 lauréats seront ensuite désignés au mois d’août. 

La Corse est à la tête du seul projet français Hyperloop retenu dans une short-list de 35 dans le monde. Les insulaires ont imaginé la réalisation d’une liaison entre la Corse et la Sardaigne, deux îles qui ne seraient séparées que de quelques secondes grâce au train du futur.

C'est un projet futuriste de train à très grande vitesse lancé en 2013. L'Hyperloop est né dans la tête d'Elon Musk, un milliardaire américain, déjà célèbre entre autres pour ses projets de vols spatiaux sur Mars.

Ce train du futur, permettrait par exemple de relier Paris à Reims en 12 minutes (750 km/h) alors que le TGV parcourt la distance en 48 minutes, et pourquoi pas la Corse à la Sardaigne en une poignée de secondes ?

Imaginez un train lancé à plus de 1.000 km/h pour parcourir les 12 kilomètres qui séparent la Corse de la Sardaigne. Autant dire qu'il ne s'agirait plus là que d'un saut de puce. Alors, bien sûr, nous sommes loin de voir la chose se concrétiser. Mais tout de même ! Il existe un projet, et pas des moindres, puisque la firme américaine l'a sélectionné, avec 34 autres dossiers sur les 2.600 qu'elle avait reçu. Ces 35 dossiers, issus de particuliers ou de grands services publics proviennent du Qatar, du Canada ou encore d'Argentine et vont désormais devoir passer une nouvelle étape au mois de mai. Seuls douze de ces projets seront retenus avant la sélection finale, au mois d'août où trois lauréats seront désignés. Ce n'est donc qu'un premier pas pour le « projet corse » dont les concepteurs - qui sont des insulaires - sont pour le moment contraints par la firme de garder l’anonymat. Mais une fois encore, cela démontre que la Corse est capable de s'élever à un très haut niveau de compétition, même à l'international.

Suite de l'article en cliquant ici : 

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)