Édito de décembre 2018

 

 

 

 

Chères amies et chers amis lectrices et lecteurs,

Une triste nouvelle est venue affecter notre média il y a peu de temps.

Comme vous le savez ou l'apprenez, le Docteur Edmond Simeoni était très proche de nous et il nous entourait de toute son affection. Aujourd'hui, nous sommes affectés "de" son absence. 

Nous sommes bien peu préparés à l'absence et au départ, dans notre société, à la peine que cela peut nous causer, tant nous faisons abstraction de la mort comme si nous étions immortels, ou comme si elle nous faisait peur. Edmond tu préparais ton testament, nous sommes celui-ci...

Je pense aux cultures où la mort revêt une importance différente. A mes amis amérindiens par exemple...

Aujourd'hui, Media Corsica rend hommage à un homme au regard bleu, franc, direct... un regard qui ne se défaussait pas et qui avait de l'empathie pour toutes et tous... Je pense à sa femme Lucie, toujours admirable et à ses enfants, à ce qu'ils ont pu vivre de drames, de douleurs et de joies.

Arrêtons-nous sur les joies sur ce que ce "Père" aimait partager... sa vision de la Corse...​

Je pense aussi à Jean Toussaint Desanti et aux discussions que j'aurais aimé voir s'engager entre eux...

Lors de la parabole corse de Ange Casta, nous avions assister à des échanges passionnants, en 2008 nous avions pu réunir à Calcatoggio les acteurs de ce film à messages, modéré par Toni Casalonga. Je me souviens de toi Edmond qui ne t'aimais dans ce fils car tu te trouvais grimaçant et agressif, tu nous disais ne plus être ainsi... Je me souviens des employé de l'hôtel du Grand Bleu venant à ta rencontre et dire "mais oui c'est Edmlond Simeoni" ils t'entourait et je voyais dans leurs visages ce profond respect que toi seul pouvait inspirer.

Pourquoi ?

Ton regard, ton attitude...

Je pourrai parler et écrire des heures sur ce registre, je regrette nos marches en Corse où l'on s'arrêtait à chaque instant, où tu demandait des nouvelles du grand-père et des petits enfants... J'étais impressionné.... Je voyais les regards heureux de t'avoir salué, d'avoir été reconnus par ce regard bleu intense.

Nous serons toujours là pour honorer ta mémoire, c'est juste juste... et ce n'est pas une répétition, c'est une réalité !

Comme nous vous le disons au cours de nos pages ce média est aussi le vôtre.

L'originalité de ce média est justement votre envie de vous impliquer et de nous envoyer des réactions sur l'actualité, la vôtre, qu'elle soit politique ou pas... c'est ce qui fait la diversité de ce "média"... et toute sa différence.

Aujourd'hui le temps semble est devenu estival, ici, en Corse, les touristes sont arrivés et beaucoup regardent la télévision, le "mondial" espérant probablement une victoire de leur champion. La Corse a connu son moment de gloire en allant jouer en Martinique avec la Squadra Corsa, le football après la mauvaise aventure bastiaise cherche un souffle nouveau. Nous sommes certains qu'il est sur la bonne voie. Les jeunes ont une chance à saisir, le travail est dur mais des hommes d'expérience sont là pour les guider, comme Dédé Discala ou Paul Orsatti

Quand on voit la détermination de cette jeunesse, on peut être confiant pour notre région. Le sport, comme la culture sont de formidables outils de résilience. Et plus que jamais nous en avons besoin. 

Ces mois-ci ont connus de fortes turbulences politiques, la Corse se trouve impactée par ces troubles...

Ce fut la venue de notre Président de la République avec sa provocation envers les habitants de la Corse. Pas de drapeau corse, les élus de la Nation obligés de "subir" le discours présidentiel devant des personnes qui nous haïssent. Je sais ces mots sont forts mais pas disproportionnés. Il n'est pas question de fierté mais de Justice. Celle-ci s'est prononcée mais elle se heurte à la haine et au désespoir d'une famille qui mélange tout, hélas, fais des amalgames instrumentalisés par un pouvoir jacobin. Cela montre la faiblesse du pouvoir français.

Ce pouvoir mis à mal par sa gestion de la SNCF, puis par l'affaire Benalla... Un président jeune et fantoche, fantoche car dirigé par le pouvoir financier...   

La Corse se prépare à de chaudes journées, Media Corsica les détaillera au fur et à mesure de leur arrivée et de leur progression avec vous !

Là, les hommes et les femmes de l'Etat français prennent leur fonction nouvelle, Préfecture, Rectorat. La rentrée sera chaude, ici comme sur le continent 2019 sera l'année clef...

Notre chère île subira-t-elle les soubresauts étatiques ? Sûrement et comme toujours il nous faudra nous rassembler en espérant que tous sauront pointer les priorités. De notre côté, comme à notre habitude nous accompagnerons les changements espérés depuis tant d'années pour une Corse nouvelle et vaillante comme sa belle jeunesse...

 

Merci de nous rester fidèles et d'apporter votre touche à tout cet édifice insulaire !

L'équipe de Media Corsica.

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)