Jean-Pierre Rumen

Vit à Bastelicaccia

 

Voir la bio en entier

Suivre ce contributeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Articles :

- Les Mâtinales Psychanalytiques

- La vie avec Lacan

- Co loco

- Poire secouée

- Jambon loué

- Journée de la femme

 

Appel !

 

Je m’étais pourtant bien promis de ne pas commenter le pétition proposée par Jacques Alain Miller et Bernard Henri Lévy intitulée « Appel des psychanalystes contre Marine Le Pen et le parti de la haine »... Je m’étais bien promis de ne pas donner d’écho à cette initiative, mais voilà, ils ne me lâchent pas, ils insistent et je suis relancé par courrier électronique de la façon suivante :

«  Bonjour.

Je viens de signer la pétition "Le peuple français : APPEL DES PSYCHANALYSTES CONTRE MARINE LE PEN". C'est une cause importante. Voudriez-vous la signer à votre tour ? »

 

J’avais oublié avoir affaire avec des techniciens de la communication…

Eh bien non je ne signerais pas.

Pourquoi ?

Parce qu’il s’agit de signer en tant que psychanalyste. Or lorsqu’un quart des électeurs est disposé à voter pour Mme Le Pen il doit bien s’en trouver quelques uns en analyse ou en passe d’y entrer. Est-il bien responsable de les en empêcher en  assurant que les psychanalystes (dont le leur peut-être) les condamnent ? Veut-on leur dire qu’ils sont indignes de la psychanalyse ? 

C’est le beau résultat auquel je concourrais évidemment en signant.

 

Mais en ne signant pas, je vais immédiatement m’attirer le remarque « Alors tu es pour Marine Le Pen, tu es un facho » selon la rhétorique binaire habituelle, celle qui est précisément reprochée au « Parti de la Haine ».

Les initiateurs de la pétition nous ont bel et bien mis la tête dans le sac.

En outre la liste des signataires aura comme effet de signaler à l’attention des analysants (entre autres) les analystes selon qu’ils signent ou pas.

Dans tous les cas les analysants, les analystes, la psychanalyse s’en trouveront mal.

J’en suis chagriné car dans la liste des signataires il y a des gens que j’estime. Distraction ou inconséquence de leur part ?

 

Il faut constater qu’il n’y a pas que la campagne électorale à être nauséabonde, l’ensemble de la vie sociale s’en trouve contaminée et la psychanalyse ne pouvait pas y échapper.

Il  n’était pas nécessaire de la précipiter dans le bourbier.

Décidément depuis leurs interventions catastrophiques dans le film « Le Mur » sur l’autisme on aurait pu espérer plus de circonspection de la part de certains psychanalystes.

 

Sauf si la haine de  la psychanalyse sévit également parmi eux !…

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)