Pierre-Paul Battesti

 

Vit à Calcatoggio

 

Voir la bio en entier

Suivre ce contributeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Né en 1957 au Canada à Montréal

 

Autres articles :

- JONONE

- Si tu es noir tu es né en prison

- Le Tipping Point

- Le Pow Wow

- La presse 4° pouvoir ?

La une de novembre / décembre 2017…

 

Cette une est un peu particulière car elle va évoluer, c’est le miracle de la presse qualifiée de « pure players », c’est une édition dynamique, alors nous n’allons pas nous priver d’ajouter des articles et de vous tenir au courant. De votre côté, n’hésitez pas à cliquer sur la une de ces 2 mois-ci et de nous questionner…
Comme à son habitude, la une est variée grâce à vos contributions, Media Corsica est ouvert. Il est vrai que nous aimons poser des questions, soulever des problèmes, évoquer des actions qui nous tiennent à cœur.

Nous allons entrer très bientôt dans une nouvelle année, même si pour certains ce sera plus tard, comme au Tibet par exemple, il est d’usage de faire des vœux, tout en faisant attention que ceux-ci ne troublent pas la planète !

Nous souhaitons que l’année 2018 soit calme, même si nous sentons des troubles sociaux arriver dans le Monde. Pour celui qui nous entoure c’est un peu la même chose, la Corse s’apprête à voter pour sa première collectivité unique. Je ne ferai aucun commentaires nous attendrons les votes des électrices et des électeurs corses pour cela.

Je me posais la question du rôle de l’Etat Français. Comme beaucoup je suis un observateur et un tout petit acteur dans ma région. Je constate que le gouvernement dit être proche des gens, en tout cas c'est ce qui est proclamé via son Président E. Macron et pourtant son administration n’agit pas ainsi. J’en veux pour preuve le problème des HLM et de la déclaration du maire de Levie qui refuse la décision de voir l’office des HLM géré par la Communauté de Commune du Pays Ajaccien (CAPA) prise par décision préfectorale.
Les maires du rural s’insurgent contre cette décision « cette décision va à l’encontre des contrats de ruralité, elle risque de rompre les solidarités organisées à travers les offices départementaux entre la mer et la montagne. Comment un organisme avec une assise urbaine comme la CAPA pourrait-il faire jouer cette solidarité ? » (De Peretti maire de Levie). Les élus toutes tendances politiques s’interrogent sur la « cohérence de l’action de l’Etat ». Ce à quoi la Préfecture de Corse répond par son secrétaire général Jean-Philippe Legueult (je ne ferai pas de jeu de mot à la Charlie Hebdo) qu’il n’est pas prévu que les maires soient consultés dans le cadre de la procédure de rattachement des offices HLM... Certes...

Où sont les belles paroles, celles que l’on entend lors des déplacements présidentiels ou ministériels. Les régions sont poussées à l’autonomie et déboussolées par des décisions qui impactent leur liberté d’agir. Quelle connaissance du terrain peuvent avoir des préfets aujourd’hui ? Il en ressort un manque de vision des situations locales. On est dans un monde en mouvement et la France est arque boutée sur une pensée archaïque. Les services de l’état, souhaitons-le, briseront le carcan qui les enserre et trouveront je l’imagine leur place et leur fonction dans le monde d’aujourd’hui et non d’hier.

La une de cette fin d'année c'est un remerciement aux 5000 abonnés, aux contributrices et contributeurs bénévoles qui nous adressent leurs textes et qui aiment partager. Oui partage et empathie... c'est ça www.media.corsica

Régie Publicitaire

    Vous avez aimé nos articles ? Faites un don pour nous encourager à continuer !

© 2016 par "ISULAVIVA" (c)